Commerce : les exportations de banane en baisse de 4,4 %.

Selon les données compilées de l’Association bananière du Cameroun (Assobacam), le Cameroun a exporté 18574 tonnes de bananes en novembre 2022, contre 19430 tonnes l’année dernière.

- Publicité -

Les exportations de banane au Cameroun sont en baisse. Selon les données compilées de l’Association bananière du Cameroun (Assobacam), le Cameroun a ex porté 18574 tonnes de bananes en novembre 2022, contre 19430 tonnes l’année dernière. Ce qui correspond à une baisse de 856 tonnes (4,4%) en glissement annuel.

Ces mauvais résultats s’expliquent selon l’Association bananière du Cameroun (Assobacam), par les mauvaises performances enregistrées par le leader du marché sur la période. En effet, Plantations du haut Penja (PHP), filiale locale de la Compagnie fruitière de Mar seille, a exporté 15141 tonnes de bananes en novembre 2022, contre 16 899 tonnes au cours de la même période il y a un an, soit une baisse de 2 536 tonnes.

Cette contreperformance contraste avec les prévisions faites l’Association bananière du Cameroun (Assobacam). Les exportateurs de banane annonçaient une hausse de la production au troisième et quatrième trimestre du fait d’un climat et d’une météo favorable et des pluies et l’arrivée à maturité des plans réhabilités depuis 2021. Mais à côté les autres acteurs ont connu des performances assez reluisantes. La Cameroon Development Corporation (CDC), entreprise publique dont l’unité industrielle est basée dans le Sud-ouest du pays, affiche des exportations de 1 634 tonnes de bananes au mois de novembre 2022, contre 1377 tonnes il y a un an, soit une hausse de 257 tonnes entre les deux périodes. Pour sa part, Boh Plantations (BPL) a exporté 1337 tonnes de bananes au mois de novembre 2022, contre 1194 tonnes au cours du même mois en 2021, soit une hausse de 143 tonnes. Malgré cette embellie, les résultats de la production de la banane restent encore très loin des objectifs fixés par le gouvernement. Au cours du conseil de cabinet tenu le 29 septembre 2021, le Premier ministre chef du gouvernement avait annoncé que « la stratégie du gouvernement devrait nous permettre à l’horizon 2030 de produire 500 000 tonnes de banane ». Et pour accompagner les producteurs, l’Etat a prévu dans le projet de loi 2023, des avantages fiscaux pour les entreprises agricoles. Une sorte de mesures incitatives pour donner plus d’entrain aux entreprises agricoles. Parmi ces facilités, l’on note l’exonération de la TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée) sur l’achat des pesticides, des engrais, des intrants etc.

D’autres facilités plus intéressantes sont prévues en 2023 pour les entreprises agricoles en phase d’investisse ment. Notamment les exonérations sur les droits d’enregistrement des mutations de terrains affectés à l’agriculture, exonération de la taxe foncière ou encore la « dispense des charges fiscales et patronales sur les salaires versés aux ouvriers agricoles saisonniers ». Et enfin des avantages fiscaux pour les entreprises en phase d’exploitation.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.