Climat des affaires : les PME encouragées à former des clusters.

Le forum de la PME camerounaise tenu au Gicam à Douala, recommande le regroupement par filière pour bénéficier entre autres des opportunités de financements.

- Publicité -

Les PME camerounaises sont appelées à se mettre ensemble pour faire face à leurs difficultés. En effet, plusieurs études montrent que les obstacles au développement des activités économiques s’expriment de façon plus accrue chez les PME. Elles évoquent par ordre d’importance, la fiscalité pour 58,8%, la corruption pour 50,6%, l’accès au crédit pour 37,6%, les formalités administratives pour 35,2%, la concurrence déloyale pour 25,8%, et le coût de financement crédit pour 18%. C’est dire qu’après la fiscalité et la corruption, le principal défi de la PME camerounaise est l’accès au financement.

D’après le président de la Commission de Développement des PME au Gicam, la part des crédits bancaires accordés aux PME reste faible. « En 2020, sur un montant de plus de 3609 milliards de FCFA, seulement 450 milliards ont été captés par les PME soit 12,% du volume total. La même année, 68% des crédits bancaires réservés aux grandes entreprises alors qu’elles ne re présentent que 1% des effectifs des entreprises au Cameroun », indique André Kwam. A ce faible financement, il faut ajouter un coût élevé du crédit.

 Selon la BEAC, en 2021, le taux effectif global auquel les crédits sont accordés aux PME est relativement élevé par rapport à celui accordé aux grandes entreprises. Au terme des échanges de deux jours au siège du Gicam à Douala, lors de la deuxième édition du forum de la PME camerounaise, les participants ont formulé des recommandations. L’une d’elles, est que les PME gagneraient à former des clusters. L’on estime qu’en se regroupant par filière ou par secteur d’activité, ces PME pourront fédérer leurs énergies et saisir plus facilement des opportunités de financements et conquérir les marchés. C’est un modèle qui est présenté comme ayant eu du succès dans d’autres pays et qui expérimenté ici pourrait lever di vers obstacles et notamment celui de l’accès au financement.

A ce titre, le forum a également proposé aux PME de privilégier les solutions de financement alterna tif n’imposant pas de garanties, à l’instar du leasing, et du financement contractuel. Car, il est dommage de constater que le mode de financement le plus utilisé par les PME est la mobilisation de l’épargne personnelle, selon les données de l’INS. Selon la même source, plus de 90% des PME ont recours à l’aide des proches pour financer la création de leurs entreprises ou le développement de leurs activités.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.