CAN 2021 : Samuel Eto’o, Roger Milla et Samuel Ivaha Diboua répondent aux pays du Maghreb

0
323

Cette réponse intervient immédiatement après la demande de l’Algérie et de la Côte d’Ivoire de délocaliser leur match du stade Japoma pour un autre stade en raison du « mauvais état du terrain »

- Publicité -

Alors qu’ils se préparent à jouer leur 3e journée, l’Algérie et la Côte d’Ivoire se plaignent de l’état de la pelouse de Japoma et demandent à ce qu’on délocalise le match qui se jouera ce jeudi à 17 heures au stade Japoma de Douala. Face à cette demande mal prise par le président de la Fédération Camerounaise de Football, Samuel Eto’o et de l’ambassadeur Roger Milla, les deux élites du football camerounais répondent à leur préoccupation.

Dans un media français, Roger Milla a accusé les pays du Maghreb de toujours semer la discorde « Les pays maghrébins, ce sont eux qui mettent toujours le bordel. C’est eux qui mettent toujours le désordre, je suis désolé. Je vais leur dire ici en tant que leur frère, que ce soit le Maroc, l’Egypte ou autre, que ce n’est pas normal. S’ils ne sont pas Africains, qu’ils aillent jouer pour l’Europe, pour l’Asie ou bien pour d’autres, mais qu’ils ne viennent pas mettre le bordel dans le continent africain » a-t-il dit.

Pour le président de la Fecafoot « Je n’ai rien à dire concernant le stade Japoma, mais je veux juste dire aux responsables des équipes nationales algérienne ou ivoirienne que même le président de la FIFA a voulu changer la date et le lieu de la CAN et il n’a pas pu. Nous ne sommes pas là pour plaire à qui que ce soit ou pour offrir des cadeaux » a rappelé Samuel Eto’o Fils.

Plus tard dans la journée, le Gouverneur de la région du Littoral, Samuel Ivaha Diboua a fait une sortie médiatique dans laquelle il affirmait lui aussi, qu’il y aura aucune délocalisation et que le match se jouera bel et bien au stade Japoma à Douala. « Le stade Japoma n’a aucun problème. Comme tout stade international, après plusieurs matchs, il est normal pour les techniciens de cette aire de jeu de revisiter l’état du terrain » a souligné le patron de la région du Littoral.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here