CAN 2021 : les élèves réagissent après les instructions du président de la République

0
241

Le gouvernement camerounais a décidé de réduire les heures de cours et des activités professionnelles au profit de la CAN.

- Publicité -

Depuis le lundi 17 janvier 2021, les élèves finissent les cours à 13 heures tandis que les travailleurs et les professionnelles du secteur public à 14 heures. C’est une instruction du président de la République du Cameroun, Paul Biya rendue officiel dans le communiqué du premier ministre chef du gouvernement, Chief joseph Dion Ngute.

Cette mesure prise par le gouvernement dans le but de remplir les stades tout au long de cette compétition qui a débuté le 9 janvier et qui s’achèvera le 6 février 2022 réjouissent de nombreuses personnes du fait du nombre d’heures de travail réduits et la possibilité d’assister aux matchs. Mais une réaction totalement différente s’observe sur les personnes du secteur éducatif notamment les élèves et les étudiants des institutions publics de l’Etat. Pour eux, c’est perdre des heures de cours qui seront difficile de les rattraper avec tous les autres évènements habituels qui se feront ressentir fortement dans le pays après la CAN TotalEnergies 2021.

Bekono Leticia, élève en 2e année au Cetic de Ngoa Ekelle, est convaincue que cela les mettra en difficulté « Je vais à l’école à partir de 12 h pour terminer à 17h. Si les cours s’arrêtent à 13h ça veut dire qu’on risque ne plus aller à l’école jusqu’à la fin de la CAN. Ça nous met en difficulté parce qu’on a des cours à rattraper et bientôt nous composerons. Parfois les professeurs ne sont pas toujours là et peut être ça sera pire cette fois ci. » explique la jeune élève consciente. Rappelons que depuis le début de la crise sanitaire liée à la Covid-19, le gouvernement avait pris des mesures qui demandaient à ce que les cours se fassent en deux temps. Du matin jusqu’en après midi et de l’après-midi jusqu’en soirée. Josée Goumafo, aussi élève, au lycée de Ngoa Ekelle, pense que cela pourrait être nécessaire « Cette note du Président de la République interpelle tous les camerounais à s’impliquer mieux dans la CAN même si elle vient en plein milieu d’année scolaire où nous devons nous concentrer pour certains qui composeront les examens de fin d’année. Je pense qu’ici chacun doit juste prendre ses responsabilités et savoir faire la part des choses »

Chez les plus grands, c’est-à-dire au supérieur, Kouna Pauline, étudiante à l’Université de Yaoundé 1, ne voit aucun rapport entre la CAN et les activités que les camerounais mènent au quotidien. « Je ne vois pas de raison pour laquelle on devrait arrêter toutes nos activités quotidiennes et les cours à une certaine heure. Pour moi, il y a aucun rapport entre la CAN TotalEnergies 2021 et les travaux qu’on mène chaque jour. Les écoles peuvent toujours maintenir leurs horaires. Pareil pour le secteur public. Ce sont eux en général qui font tourner et avancer les affaires du pays » a-t-elle dit. Des avis différents les unes que les autres ont trouvé du sens et appelle surement à la responsabilité de chacun de pouvoir prendre du temps pour les deux secteurs.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.