CAN 2021 : La CAF met la pression sur Paul Biya

0
110

La Confédération africaine de football (CAF) vient d’ouvrir un nouveau bureau à Yaoundé. Il a été inauguré ce 15 juin 2021, par Veron Mosengo Omba, le secrétaire général de l’instance, qu’assistaient le ministre des Sports et de l’éducation physique (Minsep) Narcisse Mouelle Kombi, et le président de la Fédération Camerounaise de football (Fécafoot) Seidou Mbombo Njoya, respectivement président et vice-président du Comité local d’organisation de la CAN 2021 (Cocan). Il se trouve dans l’enceinte du bâtiment abritant le Cocan dont il occupe un pan. Avec entre autres, le bureau du secrétaire général de la CAF, une salle de réunions, ainsi que des bureaux des collaborateurs du secrétaire général. On y retrouve sur certains murs des revêtements aux couleurs de la CAN et floqués du logo de la CAF et de la mascotte de la CAN 2021. Cela survient à peu près cinq ans après la fermeture du bureau du président de cette même institution à Yaoundé. C’est un bureau éphémère car il ne sera opérationnel que le temps de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2021. « Le personnel de la CAF y travaillera en étroite collaboration avec le Comité local d’organisation pour la réussite de l’évènement», communique la CAF. Selon Véron Mosengo, la CAF tient ainsi une de ses promesses, à savoir « fournir un soutien technique au Cameroun dans la préparation du tournoi phare du continent ». En réalité, « c’est un bureau qui servira de cadre de travail avant et pendant la CAN. Lors de leurs passages au Cameroun, les inspecteurs et responsables de la CAF pourront y travailler sereinement. De même que le bureau du secrétaire général est son espace de travail avec toutes les commodités nécessaires au fonctionnement régulier du secrétariat général de la CAF », indique un proche du secrétariat général de l’instance faîtière du football continental.

- Publicité -

Inspections permanentes

Narcisse Mouelle Kombi et Séidou Mbombo Njoya se sont dit heureux de l’ouverture par la CAF d’un bureau local à Yaoundé, d’autant plus que Patrice Motsepe, le président de la CAF, rassure ainsi le Cameroun que la CAN sera bel et bien organisée dans ce pays qui a vu se glisser en Egypte l’édition précédente, faute pour lui d’avoir pu achever les infrastructures dans les délais. Au moment où l’opinion nationale est dans le doute quant à la paternité camerounaise de cette autre édition renvoyée en janvier prochain. L’accord-cadre n’ayant pas encore été signé avec le pays hôte, et alors que des rumeurs attribuent aux nouveaux maîtres de la CAF l’intention de retirer l’organisation de cette autre CAN au pays de Paul Biya. « Il n’y a pas meilleure preuve que l’ouverture de ce bureau ici. C’est dire que la CAF aménage déjà progressivement au Cameroun pour cette fête», analyse un proche du Minsep.

Mais des sources crédibles soutiennent que, en fait de soutien technique, la CAF ne fait plus confiance au pays de Paul Biya sur les préparatifs, et surtout l’avancée des travaux. « La CAF est fatiguée des polémiques et des rapports tronqués sur l’avancée des travaux. Il s’avère que les informations données lors des visites d’inspection ne sont pas toujours confirmées sur le terrain, et les délais d’exécution des tâches ne sont pas toujours respectés », souffle une source indiscrète au bureau local de la CAF à Yaoundé. Alors « l’équipe qui sera installée au bureau de Yaoundé aura pour mission non officielle de suivre les travaux, de faire des visites inopinées sur les chantiers des travaux, notamment à Olembe et à Garoua, et de rendre compte directement au secrétaire général», renseigne-t-il. La CAF ne veut plus de surprises et tient à faire de la CAN 2021 « la mieux organisée de l’histoire». Et ne veut plus vivre la déception de la CAN 2019. A cet effet, elle veut avancer plus vite que Paul Biya qui ne croit qu’aux rapports de missions organisées, sans jamais faire le terrain.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here