Assemblée nationale : Les deux vœux de Cavaye pour la fin d’année

Au moment de clore la dernière session de l’exercice 2020, le président de la Chambre basse du parlement a émis les souhaits de voir les Camerounais renouer avec les mesures anti Covid-19, et que cessent les querelles au sein du football.

0
889

La troisième session ordinaire de l’Assemblée Nationale s’est refermée le 11 décembre dernier. Et c’est le cœur rempli d’inquiétudes que le président de la chambre basse du parlement a clos les travaux à Yaoundé. La première concerne la pandémie du Covid-19 qui continue de sévir à travers le monde et au Cameroun en ce moment. «A l’ouverture de nos travaux, a déclaré Cavaye Yéguié Djibril, j’ai dit ma satisfaction quant à l’efficacité du plan de riposte gouvernemental. L’épidémie me semblait alors globalement maîtrisée. Mais aujourd’hui, je suis à nouveau habité par l’inquiétude face à la recrudescence des contaminations, dans certaines régions du Cameroun où des relâchements prématurés ont été constatés». Pour lui, l’espoir pointe certes à l’horizon avec l’avènement annoncé des vaccins, mais cependant, «le danger reste présent », a-t-il martelé. Avant d’émettre un vœu : «il est donc souhaitable, que nous revenions tous aux bonnes habitudes à savoir : le respect des mesures barrières. Toutes les mesures barrières».

- Publicité -

La deuxième préoccupation président de l’Assemblée Nationale concerne le football camerounais. En attendant la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2022, le pays des Lions Indomptables accueille le Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) en janvier 2021. A bientôt un mois de ce tournoi exclusivement réservé aux joueurs locaux, le championnat de football professionnel du Cameroun n’a toujours pas commencé. D’ailleurs, il n’y a plus de chance que la saison débute avant l’année prochaine. Les stades de la République seront en effet fermés dès ce 15 décembre, et ce, jusqu’au CHAN. Une situation qui pourrait impacter les performances des Lions Indomptables amateurs à ce tournoi. «Au nom du peuple camerounais que nous représentons ici et au nom de tous les élus dit-il, je voudrais appeler les dirigeants de la Fédération Camerounaise de Football (Fécafoot) et de la Ligue de Football Professionnel du Cameroun (Lfpc), à la retenue et à plus de sagesse. Les querelles actuelles, entre les deux instances, n’honorent guère notre mouvement sportif». Pour le député de 80 ans, ces querelles sont susceptibles de mettre en péril la sérénité des préparatifs des deux importantes compétitions continentales attendues au Cameroun. Son vœu : voir le gouvernement «trouver, en urgence, les voies et moyens nécessaires afin d’éteindre définitivement ce torchon qui brûle. Que la paix et la sérénité règnent à nouveau dans la tanière».

Par Jean Luc Fassi

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here