Algérie-Cameroun: la 119eme minute du bonheur

Les Lions indomptables ont surpris les Fennecs à une minute de là fin de la partie à Blida (2-1).

0
200

Kunde Malong exécute une remise en jeu au profit de Faï Collins. Lequel place un centre sur la tête de Michaël Ngadeu qui dévie vers les buts. En renard de surface, Karl Toko Ekambi place le plat du pied. Raïs M’Boli est trompé. C’est la 119eme minute, soit l’avant-dernière minute de jeu, dans les prolongations.

- Publicité -

Un renversement de situation. Djamel Belmadi, le sélectionneur algérien, s’écroule. Les Fennecs qui avaient le ticket de la Coupe du monde il y a exactement deux minutes, venaient de le perdre. A l’ultime minute des prolongements. La partie se termine dans la confusion. Le stade Moustapha Tchaker de Blida est mort. Les plus de 35 mille supporters algériens qui avaient pris d’assaut les gradins de ce stade mythique où les Fennecs n’avaient jamais perdu, perdent la voix.

Le Cameroun sera à la Coupe du monde 2022. Mais il aura fallu attendre l’ultime minute de jeu pour que le chemin du Qatar s’ouvre définitivement aux Lions indomptables. Et pourtant Éric-Maxim Choupo Moting avait donné de l’avance au Cameroun dès la première partie du jeu. Mais les Lions indomptables ne trouveront pas de faille pour saler l’addition et éviter les prolongations. Une victoire camerounaise sur la plus petite des marques rétablissait simplement l’équilibre sur les deux rencontres. D’où les prolongations qui ont donné l’avantage aux locaux à trois minutes du coup de sifflet de Papa Gassama.

C’était sans compter avec la hargne d’un Toko Ekambi quelque peu oublié après les 45 premières minutes de jeu. La sortie du capitaine du jour, Choupo Moting, n’aura pas facilité la tâche. Le flanc offensif des Lions indomptables est affaibli. Léandre Tawamba bouscule sans avoir un complément efficace. Toko est ceintré. L’entrée de Ganago semble redonner du punch à la ligne d’attaque. Surtout que Vincent Aboubakar a dompté son mal pour rejoindre ses coéquipiers sur le terrain.

l’Algérie désillusionnée

Le coaching sera payant. A la fin, les Fennecs qui avaient pris de l’avance à Douala le 25 mars dernier n’ont pas pu capitaliser à domicile. Les Lions indomptables, eux seront au Qatar en novembre prochain. Ce sera la huitième fois de l’histoire.

Sur l’ensemble du continent, le Sénégal s’est surpassé aux tirs aux buts pour arracher son ticket, alors que la tâche s’avérait plus facile pour le Maroc, vainqueur de la RDC (4-0). Des trois pays d’Afrique du Nord qui avaient pris de l’avance à l’aller, seule la Tunisie confirme devant le Mali. Le Ghana qui a imposé un nul d’un but partout au Nigeria sera également du Mondial qatari.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.