Agriculture : la production du café triple entre 2021 et 2022.

Selon le Premier ministre Joseph Dion Ngute, le Cameroun a produit 38 047 tonnes de café pour la saison 2021-2022, en hausse de 25 890 tonnes par rapport à la campagne 2020-2021.

- Publicité -

La production caféière a triplé au Cameroun en une saison. Selon les chiffres rendus publics par le Premier ministre, Joseph Dion Nguté, lors de la présentation à l’Assemblée nationale du programme économique, fi nancier, social et culturel du gouvernement pour l’année 2023, au cours de la campagne caféière 2021- 2022, le Cameroun enregistre une production totale de 38047 tonnes de café. Cette production représente un peu plus du triple des 12157 tonnes de la saison 2020-2021 (en baisse de 50,7% par rapport à la campagne précédente), au cours de laquelle la production nationale est descendue pour la première fois sous la barre des 20000 tonnes enregistrées depuis la campagne 2015-2016. Pour cette année seulement le Cameroun a produit 6386 tonnes de café arabica contre seulement 412 tonnes lors de la campagne précédente, selon les données publiées le 16 février 2022 par l’Office national du cacao et du café (ONCC). La production nationale de l’arabica a progressé de 5974 tonnes sur un an, ce qui correspond à une hausse record de 1450% en valeur relative.

Même si le gouvernement et l’interprofession cacao-café n’ont pas encore expliqué les causes de ce rebond de la production caféière en 2022, l’on sait néanmoins que production haussière au cours de la dernière campagne est due aux performances de la variété robusta. En effet, la production de cette variété est passée de seulement 11745 tonnes en 2020-2021, à 31661 tonnes au cours de la dernière campagne. Ce qui correspond à une augmentation de 19916 tonnes, soit une progression de 169,5% en valeur relative.

Malgré cette embellie, la production annoncée par le Premier ministre n’a pas encore atteint les prévisions du gouvernement. Dans son plan de relance des filières cacao-café (2015-2020), l’Etat du Cameroun tablait sur une production de 185000 tonnes de café, toutes variétés confondues, au cours de l’année 2020. Malheureusement la production caféière ces dernières années a connu de très mauvais résultats. Par exemple, au cours de la campagne 2020-2021, la production commercialisée (qui intègre les stocks de la campagne précédente) du café au Cameroun a connu une baisse drastique, atteignant son niveau le plus bas des cinq dernières campagnes. Elle a culminé à 12157 tonnes, selon le bilan effectué par l’Office national du cacao et du café (ONCC), au cours de la cérémonie de lancement de la campagne 2021- 2022 à Mélong, dans la région du Littoral.

A en croire le Conseil interprofessionnel du cacao et du café (CICC), cette chute drastique de la production caféière au Cameroun, qui tarde à être résorbée depuis plus d’une décennie, est la conjonction de plusieurs facteurs. Il s’agit principalement, apprend-on, de la vieillesse et la faible productivité des vergers, le désintéressement des jeunes en raison de la faible rentabilité, la pénibilité du travail et des offres plus lucratives dans d’autres secteurs d’activité.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.