Augmentation du prix du ciment : Mbarga Atangana met en garde Cimencam

Le ministre du Commerce anticipe sur un projet que nourrirait le géant français du secteur.

0
281
Xavier-Tillet-et-le-ministre-camerounais-du-Commerce. Le courant passait encore

Luc Magloire Mbarga Atangana est formel : «…Je me verrai dans l’obligation d’ordonner la pose des scellés sur vos installations ». Dans une lettre adressée ce 29 juin au directeur général des Cimenteries du Cameroun (Cimencam). La menace du ministre du Commerce (Mincommerce) repose, selon les termes du courrier, sur un projet unilatéral de l’ancien détenteur des droits exclusifs de commercialisation du ciment au Cameroun, de réviser à la hausse les prix de ses produits. En effet, « j’apprends de diverses sources, que vous vous apprêtez à procéder à une énième augmentation unilatérale de vos prix», écrit le Mincommerce. Ce « au mépris de mes mises en demeure antérieures et de la main tendue pour une concertation», souligne-t-il.

- Publicité -
La lettre du Mincommerce au patron de Cimencam

Cela survient au moment où la rumeur sur une nouvelle augmentation du prix du ciment se fait de plus en plus préoccupante. Les distributeurs prévenant leurs clients, sans toutefois assurer de la fiabilité de l’information. Toujours est-il que les prix des matériaux de construction, et notamment ceux du ciment ont évolué au moins une fois au cours des douze derniers mois. Luc Magloire Mbarga Atangana veut anticiper cette fois-ci sur un des poids lourds du secteur. Lui dont le secteur d’activité avait déjà été à l’origine de la grève de la faim en 2008. Manifestations qui ont failli emporter le régime Biya.

Facebook Comments Box
- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here