Algérie-Cameroun : Le faux rendez-vous du 21 avril

0
139

Le ciel est resté nuageux en Algérie ce 21 avril 2022. La bonne nouvelle attendue ce jour par les millions de fanatiques des Fennecs ont attendu en vain le verdict de la FIFA sur le recours introduit par la Fédération algérienne de football (FAF) au sujet du match Algérie-Cameroun du 29 mars dernier, comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2022. L’instance faitière du football mondial a maintenu le suspens sans communiquer. « Le dossier de l’équipe d’Algérie serait toujours en cours de traitement de la FIFA. Alors que le peuple entier en veut à l’arbitre de la rencontre, Bakary Gassama, l’accusant de ne pas avoir été objectif lors du match retour contre le Cameroun, un nouvelle information fait l’effet d’une bombe», écrit fennecfootball.com.

- Publicité -

Le chemin semble encore long pour ceux qui gardent espoir de voir le match être rejoué. « Les choses semblent devenir de plus en plus concrètes. Ayant commencé à traiter le dossier de l’équipe d’Algérie ce 21 avril, la FIFA serait passée à la vitesse supérieure. L’Arbitre Gassama, qui fait l’objet de nombreuses critiques, est encore une fois évoqué », soutient le confrère algérien. Citant le rapport de l’Organisation mondiale de sécurité anti-corruption (OMSAC)que Défis actuels a exploité dans son édition du 18 avril dernier. Lequel indique que « le rapport des arbitres allemands de la VAR aurait prouvé que l’arbitre gambien aurait délibérément refusé de consulter la VAR, malgré les avertissements de ses collègues». Citant le journaliste algérien Fouad Ismail, le site internet écrit que « la FIFA aurait franchi un grand pas dans l’affaire de l’équipe d’Algérie». Précisant que « le journaliste a confirmé que cette même commission (Commission d’arbitrage de la FIFA, Ndlr) a convoqué l’arbitre Bakary Gassama afin de mener l’enquête». Et que « l’arbitre gambien n’est pas le seul convoqué. C’est également le cas pour le président de la Fédération Camerounaise de Football, Samuel Eto’o, qui devrait rejoindre la Suisse sous peu, également pour enquête ».

L’OMSAC dans son enquête soupçonne des actes de corruption dans cette partie. L’Algérie n’arrête pas de pleurer et rêve de rejouer le match. La FIFA ne se presse pas. Le Cameroun, lui, a déjà les yeux tournés vers le Qatar.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.