Vers une redéfinition des métiers de la fonction publique

0
125

Un répertoire des métiers, emplois et compétences permettant de doter les administrations publiques des personnels dont le profil est adapté aux besoins des services vient d’être validé à douala pour 10 administrations pilotes.


Un constat a été dégagé à l’observance du fonctionnement des administrations publiques camerounaises. Certaines d’entre elles, font face à une inadéquation entre leurs missions et les compétences de certains personnels qui leur sont attribués. De même, l’information utile sur les métiers ou compétences requis pour le fonctionnement des divers ministères n’est pas toujours disponible. Du coup, sans référentiel sur les profils techniques appropriés, certains postes de travail sont occupés par des personnes n’étant pas qualifiés pour lesdits postes. Ces insuffisances, d’après le Secrétaire général du Ministère de la Fonction publique et de la Réforme Administrative (Minfopra), « limitent considérablement la capacité de l’administration à capter les investissements étrangers, gérer efficacement les projets ou programmes publics et à assurer une bonne prestation de services publics dans un contexte de recherche de la performance. ». Selon Anatole Maïda, cette situation affecte négativement les finances publiques de l’Etat d’où la décision de doter les administrations publiques d’outils efficaces de gestion des ressources humaines. On compte parmi ces outils qui sont en train d’être mis en œuvre, le répertoire des métiers, emplois et compétences. Ce document qui répartit les emplois par familles professionnelles est utile aux ministères à la fois pour les recrutements que la gestion des ressources humaines. Il est aussi adressé aux institutions de formation qui peuvent adapter leurs enseignements et cursus aux besoins réels de la fonction publique. Ledit document a été validé le 02 septembre dernier à Douala. Il est pour l’instant destiné à 10 administrations choisies comme pilotes. Le ministère de l’Administration Territoriale ; du Commerce ; de la Communication ; de la Décentralisation et du Développement Local ; de l’Emploi et de la Formation Professionnelle. Le ministère des Forêts et de la Faune est également concerné, au même titre que celui de l’Habitat et du Développement Urbain ; des Marchés Publics et Travaux Publics. Tout comme celui en charge des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Économie Sociale et de l‘Artisanat.

- Publicité -

Selon le Minfopra, la production des répertoires des métiers s’étendra dans tous les départements ministériels en 2022.

Par Tatiana Meliedje

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here