Salaires versés aux fonctionnaires décédés : le Minfi récupère 12,6 milliards

0
286

Le ministre des finances Louis Paul motaze à mis sur pied une équipe pour recouvrer les sommes indûment versées dans les comptes de fonctionnaires décédés. Près de 8,3 milliards attendus pour cette année 2021.


L’opération d’assainissement du fichier solde de l’Etat continue de porter des fruits. La dernière victoire en date du ministère des Finances, en la matière, concerne le recouvrement auprès des banques et établissements de microfinance, des salaires et pensions versés aux agents publics décédés, pour le compte de l’exercice 2020. Ainsi donc, l’on apprend que le Trésor public a perçu au 31 janvier 2021, au titre desdits reversements, la somme de 12,6 milliards de francs CFA. Ce montant représente 64 % des 20,9 milliards à recouvrer au terme de cette mission.

- Publicité -
CAMOST RETIENT 1,27 MILLLIARDS

«Cette performance, indique une source en service à la Direction de la Dépense de Personnel et des Pensions (Ddpp) de la Direction Générale du Budget (DGB), est le fruit d’une maîtrise de l’exploitation des données obtenues des banques et de la détermination des équipes de suivi mises sur pied par le ministre des Finances M. Louis Paul Motaze. D’ailleurs, n’eut été ces équipes de suivi, le Trésor public n’aurait pas atteint ce niveau des recouvrements». Illustrations ? «Jusqu’en septembre 2020 apprend-on, la SCB et la Bicec n’avaient toujours pas reversé le moindre copeck sur les 9 milliards attendus d’elles. Heureusement, au 31 janvier 2021, ces deux institutions bancaires ont respectivement reversé 75 % et 49 % de leurs créances grâce à la pression intelligente de l’équipe de suivi des reversements». Les équipes du Trésor public ont cependant été confrontées à un obstacle nommé Cameroon Postal Services (Campost). Selon nos informations, le cumul des soldes de comptes des agents publics décédés du réseau bancaire de l’opérateur historique de la poste au Cameroun, évalué à 1,27 milliard de francs CFA s’enregistre aujourd’hui comme «une perte sèche». La raison ? «La Campost oppose au reversement de cette somme, le non-paiement par l’Etat du Cameroun de sa dette envers elle», renseigne une source avisée.

8,3 MILLIARDS DE RESTE A RECOUVRER

Bonne nouvelle cependant : le suivi des reversements a permis aux équipes du Minfi d’identifier avec les établissements de crédit concernés, de nombreux agents publics et pensionnés décédés dont les comptes n’étaient pas visés par ladite opération de recouvrement. «Parmi de nombreux cas, la collaboration de la Société Générale Cameroun a permis de recouvrer plus de 500 millions de salaires versés après décès, non ciblés au départ», poursuit une source ayant consulté le rapport général du suivi du recouvrement en 2020 des soldes des comptes des agents publics décédés auprès des établissements de crédit. Et d’expliquer ensuite, que certains décédés dont les soldes ont été recouvrés disposent des ayants droit. Or, habituellement, les salaires reversés sont recouvrés au moment de la liquidation des pensions de réversion. Aussi, compte tenu de ce que leur recouvrement est déjà acté, le ministère des Finances est appelé à s’organiser pour pouvoir produire les déclarations de recettes y afférentes au moment du traitement des éventuels cas. Pour ce faire, les équipes de recouvrement nourrissent l’idée de développer une application pour permettre la gestion transparente mutualisée de ces cas, avec la Pairie Générale du Trésor .

Une source nous apprend que le reste à recouvrer s’élève à près de 8,3 milliards de francs CFA.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here