Route Babadjou-Bamenda : les travaux de construction ont repris

0
178

Près de 98 % des populations riveraines sont favorables à un élargissement de la chaussée et à la libération des emprises.

- Publicité -

La reprise des travaux de reconstruction de la route Babadjou-Bamenda étaient au centre d’une réunion présidée le 29 mars par le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi. Il s’est également agit des indemnisations des riverains, le long de la traversée de la ville de Bamenda.

Ont pris part à cette rencontre préalable au dialogue avec le partenaire technique et financier, la Banque Mondiale, le Préfet de la Mezam, l’honorable Njingum Moussa, questeur à l’Assemblée nationale, le maire de la ville de Bamenda, le représentant des consultants engagés pour la réalisation d’un audit foncier et d’occupation des emprises de la traversée urbaine de la ville de Bamenda, longue de 12 Km, dans le cadre du projet de reconstruction de la route Babadjou-Bamenda.

D’entrée de jeu, O. Songwe, porte-parole des consultants, a précisé au cours de sa présentation que l’objectif global de la mission à eux confiée, était d’évaluer la situation foncière et celle de l’occupation des emprises de la section urbaine de Bamenda. Au terme de son exposé, il apparaît que 98% des populations riveraines sont favorables à un élargissement de la chaussée et conséquemment à la libération des emprises. En outre, 467 habitations seront impactées par les travaux sur cette section ; 261 terrains touchés ; 64 cas ont été inventoriés dans la catégorie destruction des cultures ; 3 forages subiront l’impact des travaux et 4 tombes seront déplacées. La section de route concernée par cet audit est la traversée urbaine de la ville de Bamenda, qui s’étend sur un linéaire de 12 Km. Le but recherché parle gouvernement et son partenaire technique et financier à travers cet audit, est de résoudre les problèmes liés aux indemnisations afin de permettre un bon déroulement des travaux. Veiller au maintien de la circulation. Le ministre des Travaux publics a instruit d’afficher les résultats de l’audit assortis des indemnisations, afin de garantir la clarté de l’opération et d’évi-ter des doublons. Le montant des indemnisations envisagées est de 6,6milliards FCFA. Il pourrait être revu à la baisse, en fonction des doublons détectés et élagués.

Parallèlement à cette action majeure et sur le terrain, il est important de relever que l’entreprise Bun’s s’est déjà mobilisée sur la section qui lui a récemment été attribuée. Les mouvements d’engins de l’entreprise observés depuis ce déploiement de l’entreprise, ont permis de constater que les usagers peuvent circulent déjà aisément sur plus de 10 Km. L’entreprise a pour mission de veiller prioritairement au maintien de la circulation, concomitamment avec les travaux liés au projet d’exécution, en attendant les travaux de terrassements lourds.

Dans sa configuration actuelle, le projet comporte quatre sections. Ainsi, la plus longue section Babadjou-Welcome to Bamenda (35, 05 kilomètres) a été divisée en deux lots. D’une part, Babadjou-Matazem (17 kilomètres) et Matazem-Welcome Bamenda (18kilomètres), d’autre part et les deux autres sections à savoir : Voie de contournement de la falaise de Bamenda (4,930km) et Ecole des champions-Agence de voyage Amour Mezam-junction-finance junction-veterinaty-junction (12 km).

En outre, le maire de la ville de Bamenda a en outre sollicité la mise en place d’un basket fund pour relever le niveau des routes de la ville de Bamenda. Un mémorandum d’entente a en outre été signé avec le Ministère en charge de la Défense, pour la sécurisation des sites des travaux.

Par Amandine Atangana

Défis Actuels

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.