Nkolmetet : un policier abat un homme

Le chasseur aurait été confondu à un hors-la-loi lors d’une mission post-braquage.

Le village Nkolmetet s’est réveillé dans la colère ce 17 mai 2024. Barricades doublés de pneus incendiés en pleine chassée, sur la route reliant Yaoundé à la ville de Mbalmayo. A l’origine, le décès « par balle » d’un chasseur nommé Zang, et plus connu dans la contrée du pseudonyme de Makay. Le corps qui git dans la glace de la morgue de la localité, porte une trace de balle sur le crane, apprend-on de sources concordantes. La « bavure » est attribuée à la police qui aurait abattu le jeune homme au cours d’une opération.

On apprend que suite au braquage de la MC2, une microfinance locale mardi dernier, la police a bouclé le village, pour des besoins de fouilles. Une intervention qui visiblement a surpris plus d’un. Zang, chasseur de son état, se rendait en brousse matinalement et sera confondu à un hors-la-loi. Un des policiers en mission ouvrira le feu sur l’homme qui portait une arme. Sur le champ, le villageois tombe et passe l’arme à gauche. La police se précipite à la morgue du coin pour le déposer. On apprend que le corps a été identifié par le morguier qui a reconnu le macchabé et a aussitôt alerté le village.

Nkolmetet s’est levé comme un seul homme pour crier justice. Posant des barricades sur la route Yaoundé-Mbalmayo, les populations ont incendié de vieilles roues de voitures sur la chaussée, exigeant la présence de Martin Mbarga Nguélé Délégué général à la sureté nationale (Dgsn), patron de la police et non moins élite locale. Le préfet du Nyong et So’o a dépêché les renforts pour imposer le calme. Les commerces qui sont restés fermés toute la matinée, ont commencé à rouvrir en mi-journée.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.