Minette Libom Li Likeng : «faire de la poste un acteur de l’inclusion financière»

0
32

Présidant la cérémonie de rétrocession des nouveaux bureaux de poste et de présentation des équipements et matériels roulants acquis par le gouvernement pour le compte de la Campost, le ministre en charge des Télécoms est revenu sur la politique nationale en matière de transformation digitale.

- Publicité -

« Hier, la transformation digitale permettait de prendre une longueur d’avance sur la concurrence. Aujourd’hui, elle est indispensable à la survie de toute entreprise.

En effet, la transformation digitale ou transformation numérique désigne le processus d’intégration des technologies digitales dans le fonctionnement d’une entreprise afin d’améliorer ses performances.

Cette mutation technologique qui est en train de transformer l’économie mondiale, et une bonne partie de l’économie nationale, devrait également transformer la Poste camerounaise.

Dans le rapport de l’Union Postale Universelle sur la Poste, intitulé «Économie numérique et activités postales numériques – Panorama mondial», devenu un outil indispensable pour les gouvernements et les décideurs politiques qui cherchent à appréhender la poste comme un vecteur de l’inclusion numérique, de la progression de la numérisation et de la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030, il est démontré comment les postes ont développé leur capacité numérique pour contribuer au développement de l’économie numérique.

Les postes en effet sont bien placées pour assurer les prestations de services administratifs, financiers et de vente en ligne aux populations qui en sont souvent exclues, notamment les femmes, les personnes pauvres ou moins instruites, ou encore celles qui évoluent au sein de l’économie informelle.

Les postes doivent poursuivre les avancées réalisées à ce jour, pour devenir des vecteurs du développement socioéconomique plus flexibles, plus réactifs et capables de mieux s’adapter. Elles doivent en particulier continuer d’étendre leur portée pour atteindre les populations les plus vulnérables. Enfin, elles doivent s’efforcer d’œuvrer à la réalisation des Objectifs de développement durable afin de mener à bien le Programme de développement durable à l’horizon 2030, dont la portée est universelle.

En ce qui concerne le Cameroun, la politique gouvernementale vise à faire à faire du réseau postal un acteur majeur de l’inclusion financière et numérique ».

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here