Maroua : Cinq enfants meurent par noyade

Les faits se sont déroulés en l’espace de 48h, selon un communiqué du préfet du Diamaré.

Après les fortes chaleurs dans le Grand-Nord et particulièrement dans la région de l’Extrême-Nord, place aux pluies. Mais le retour des pluies s’accompagne de dégâts, de drames. Ainsi, les eaux de la ville de Maroua viennent d’avaler cinq vies humaines, en l’espace de deux jours. Quatre enfants d’une même famille âgés entre 7 et 12 ans, se sont noyés au cours d’une séance de nage. Deux jours avant, c’est un autre enfant de 11 ans qui mourait dans les mêmes conditions. Avec le retour des pluies.

Dans un communiqué rendu public ce 13 juin 2024, le préfet du Diamaré, Jean Marc Ekoa Mbarga qui indique croit que « la furie des eaux ne pardonne aucun être humain et les pertes enregistrées en ce début de saison des pluies peuvent être évitées par l’éducation et des mises en garde respectées». Pour l’autorité administrative, « cette situation particulièrement lamentable et gênante nécessite et exige de la part des parents et du corps social une prise impérieuse de conscience ainsi que des mesures qui s’imposent à l’effet de réduire autant que possible les baignades d’enfants dans les mayos et particulièrement dans les flaques d’eau dont personne ne peut déterminer avec exactitude ni la profondeur, ni la dangerosité ».

Cela survient alors que l’on apprend que les autorités administratives de Maroua en particulier et du Diamaré en général, sont engagées dans une campagne de sensibilisation des populations riveraines des mayos (cours d’eau en langues locales, Ndlr). Mais avec la gravité de la situation, le préfet du Diamaré ne se contente plus de faire de la pédagogie. « Des rafles seront effectués le long des mayos dans les jours à venir et les enfants ramassés seront conduits dans les postes de sécurité publique où les parents viendront répondre de leur négligence», annonce le préfet du Diamaré.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.