Marchés publics : Les administrations publiques boudent la passation des marchés en ligne

0
54

Sur les 209 projets retenus pour la passation en ligne de 2020 au premier semestre 2021, seulement 76 ont été attribués via la plateforme Coleps.


Le ministre en charge des Marchés publics (Minmap) a fait le constat : les administrations publiques tardent à s’accommoder à l’utilisation de la plateforme de passation des marchés publics en ligne dénommée Coleps (Cameroon Online E-procurement System). Selon des données contenues dans un communiqué signé par Ibrahim Talba Malla et publié le 14 septembre dernier dans les colonnes du quotidien public Cameroon Tribune, l’on apprend en effet que certaines administrations publiques boudent encore la passation des marchés en ligne. Illustration ? De 2020 au premier semestre 2021, sur 209 projets retenus pour la passation en ligne, seulement 76 ont été effectivement attribués via la plateforme Coleps. Soit un taux d’attribution de 36,36 %.

- Publicité -

Si l’exploitation des rapports d’utilisation de ladite plateforme durant la période sous revue montre « une nette évolution des statistiques de passation des marchés en ligne », le ministre Ibrahim Talba Malla reconnaît cependant que le résultat « reste faible au regard du volume de marchés en général ». Afin d’améliorer les statistiques de passation des marchés en ligne et bénéficier des avantages qu’offre le système Coleps notamment en termes de célérité, dans le traitement, de transparence des procédures, de simplification des procédures et de bonne gouvernance, l’autorité des marchés publics encourage les acteurs à s’approprier rapidement cet outil. « Pour cela, son département ministériel reste disponible pour un accompagnement de proximité des acteurs par ses services techniques, à travers la Division des Systèmes d’Information », renseigne le communiqué.

Fruit de la coopération entre la République de Corée du Sud et la République du Cameroun à travers l’Agence Internationale de Coopération de la Corée (Koica), l’outil Cameroon Online E-procurement System est une plateforme de dématérialisation des procédures de passation des marchés publics. Elle est financée par la Corée du Sud, à hauteur de 3 milliards de francs CFA. Au Minmap, on la présente comme la concrétisation de la volonté politique de moderniser le secteur des marchés publics pour un meilleur rendement dans l’exécution du budget de l’Etat. « Les acteurs que sont l’autorité contractante, le maitre d’ouvrage, le soumissionnaire etc., disposent donc d’un outil moderne en ligne pour assurer le développement durable et l’émergence du pays », explique un cadre du ministère des Marchés publics. L’objectif recherché par la mise en place d’une telle plateforme étant de réduire la corruption dans le secteur des marchés publics au Cameroun.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here