Marché financier. Le Tchad sollicite l’accompagnement des banques camerounaises

0
94

Le ministre tchadien des Finances et du Budget a échangé avec les banquiers camerounais et des acteurs du marché financier au moment où il envisage de lever des fonds pour soutenir la période de transition dans son pays.

- Publicité -

Le Tchad va bientôt faire recours au marché financier sous régional d’après son ministre des Finances et du Budget. Le pays, dit-il, avait pour objectif l’année dernière de le faire, mais cela n’a pas été possible  du fait des troubles qui sont survenus dans le pays, occasionnant le décès du président de la République à un mois de l’échéance. Selon Tahir Hamid  Nguilin,  le sujet est désormais plus que d’actualité. Le pays doit se lancer cette année sur ce marché pour pouvoir financer sa période de transition. L’argentier compte sur les acteurs du marché financier de la sous région et précisément des banquiers camerounais,  à qui il se montre rassurant quant à la situation économique de son pays. « Nous avons fait  des réformes  d’ampleur en termes de système d’informations  et de gouvernance. Nous avons pu négocier et conclu un programme avec le FMI supérieur de 80% par rapport au dernier programme  qui est clos de 570 millions qui est entré en vigueur avec un décaissement immédiat de 80 millions.   On note une bonne reprise avec les recettes en hausse et une bonne maîtrise des dépenses budgétaires »,  a avancé Tahir Hamid  Nguilin.

Le membre du gouvernement a organisé une rencontre le 04 février 2022 à Douala avec les sociétés de bourse, la Cosumaf, les banques, les  SVT et autres acteurs du marché financier. Lors de cette rencontre, le ministre tchadien a invité les banques camerounaises dont il reconnaît le dynamisme,  à soutenir l’Etat tchadien dans ses objectifs financiers de cette année. « Au Tchad, le financement de la feuille de route liée à la transition est censée venir des partenaires en tout et en partie.  Nous attendons un fort soutien de nos partenaires extérieurs mais nous sommes sereins par ce que nous pouvons compter sur les banques camerounaises.  J’invite les banques à soutenir les sociétés de bourse et les Etats. Nous  avons des relations très étroites avec toutes les banques de la sous région et particulièrement  avec les banques  du Cameroun qui ont toujours été un accompagnement des banques tchadiennes aux premières loges pour  soutenir nos économies.  C’est l’occasion de les en remercier pour l’année qui vient de s’achever et les encourager à davantage  financer les économies de la sous région et celle du Tchad.» a indiqué le ministre.

En face, les banquiers étaient représentés par le président de l’Apeccam, par ailleurs ADG  d’Afriland First Bank.  Le ministre tchadien a  particulièrement remercié cette banque et les SVT qui  l’auraient aidé à surmonter les difficultés financières du pays au moment de la disparition de l’ancien chef d’Etat tchadien.  Il s’agirait d’un montant de 200 milliards de FCFA qui avait été mobilisé pour aider à payer les salaires.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.