Le FMI accorde 375 milliards au Cameroun

0
84

Le Conseil d’administration de l’institution a approuvé le décaissement de 96 milliards au titre de la première tranche du programme triennal de redressement économique et financier signé le 29 juillet dernier avec le Cameroun.


La décision du Fonds monétaire international (FMI) est connue. Le conseil d’administration du FMI s’est prononcé en faveur d’un nouveau Programme économique et financier avec le Cameroun. C’était le 29 juillet dernier à Washington, aux Etats-Unis, siège de l’institution. Ce nouveau programme de trois ans (2021-2024) avec le FMI est adossé à une facilité élargie de crédit (FEC) et à un mécanisme élargi de crédit (MEDC) d’un montant global de 689,5 millions de dollars soit près de 375 milliards de francs CFA, peut-on lire dans le communiqué signé du ministre des Finances Louis Paul Motaze le 29 juillet dernier. « le financement au titre des accords de la FEC et du MEDC soutiendrait les efforts des autorités pour parvenir à une reprise post-pandémie rapide, renforcer la viabilité extérieure et budgétaire à moyen terme et mettre en œuvre leur programme de réformes structurelles vers une croissance soutenue, plus inclusive et diversifiée. Une mise en œuvre effective et résolue des réformes, notamment pour renforcer davantage la transparence, la bonne gouvernance et le cadre de lutte contre la corruption, est essentielle pour contribuer à catalyser des financements supplémentaires des donateurs. », a indiqué Mitsuhiro Furusawa, directeur général adjoint et président par intérim du FMI, au terme des délibération du conseil. La signature de ce nouvel accord a aussitôt conduit au décaissement de 96 milliards de francs de CFA en faveur du Cameroun, représentant le quart des contributions du Cameroun au sein de l’institution et la première tranche des décaissements qui se feront au cours des trois prochaines années. L’enveloppe globale quant à elle représente 175% de la quote-part du Cameroun. Ce premier déblocage permettra une exécution sereine de budget de l’Etat 2021, car les 96 milliards avaient déjà été pris en compte dans la loi de finance rectificative de juin dernier. Une réussite pour le ministère des Finances, qui fondait la réussite de l’exercice budgétaire en cours par la conclusion de ce nouveau programme économique. « Cette décision des administrateurs du FMI, qui intervient à moins d’un mois après le succès réalisé par notre pays sur les marchés internationaux des capitaux dans le cadre de l’émission d’un nouvel eurobond de 450 milliards de francs CFA destiné en partie au rachat de l’eurobond de 2015, constitue à n’en point douter un signe d’encouragement aux réformes que mène le gouvernement […], en vue de l’émergence économique et sociale du Cameroun à l’horizon 2035 », a déclaré le ministre des Finances Louis Paul Motaze, suite à cette approbation du FMI. Comme les autres pays à travers le monde, le Cameroun a pâti des effets de la crise sanitaire du coronavirus sur son économie, ce qui a modifié à la baisse ses objectifs de croissance. Ainsi, le taux de croissance s’est situé à 0,7% en 2020 contre 3,7% en 2019. Ce ralentissement est aussi bien perceptible dans le secteur pétrolier que non pétrolier. Le secteur pétrolier qui a connu une hausse de la production (+2,2%), enregistre une croissance légère estimée à 1,3%. En 2021, le gouvernement projette un rebond de la croissance à 3,6% et à 4,6% en 2022. Pour les autorités camerounaises, ce nouveau Programme triennal permettra d’amorcer la reprise économique à partir de cette année 2021 et d’atteindre une croissance forte, soutenue et inclusive, adossée à des financements adéquats et une politiques budgétaire compatible avec la lutte contre l’expansion de la pandémie à coronavirus.

- Publicité -

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here