Garoua: mort suspecte d’un jeune garçon

0
1047

Selon plusieurs sources, un enfant aurait perdu la vie suite à une bastonnade répétée qui lui aurait été infligée.

- Publicité -

L’histoire raconte que le jeune élève titulaire d’un probatoire, a été convoqué par son oncle au Lamidat et le petit ne serait pas venu. Le Lamido El Rachidine aurait envoyé ses sbires et Dougourous de le prendre de force à Laindé pour le ramener dans son royaume où le petit aurait subi des tortures les plus inimaginables pendant 24 heures.

La même histoire  raconte que à l’issue de cette bastonnade dont il était le seul sans armes de défense, Youssef poussera ainsi son dernier souffle. Puis pris de panique, le Lamido procédera au lavage mortuaire et demandera de ramener la dépouille à Laindé chez sa famille et puis va inviter les imams du coin  dans l’idée d’enterrer le défunt juste après la prière de 5 heures du matin. Malheureusement pour lui, l’information va fuiter et les services de renseignements se mettront immédiatement sur l’affaire.

Suite à cette affaire le gouverneur de la Région du Nord demandera au préfet de vérifier les faits sur le terrain, le procureur de la ville accompagné du préfet de la Benoué et des services de force de l’ordre, seront également mobilisés pour la descente au cimetière de Djamboutou où le jeune homme avait déjà été enterré. Mais le corps sans vie sera exhumé aux environs de 16 heures et ramené à la morgue où ses proches verront les supplices infligés à Youssef. Une enquête est ouverte afin de faire toute la lumière sur ce drame. Le lamidat devra donc être scellé. Aux dernières nouvelles, il se murmure que le Lamido de Garoua sur instruction du procureur de la République aurait été appréhendé par les éléments de la gendarmerie et serait entre les mains des forces de l’ordre à la Légion et ce depuis hier 17h30 min.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.