Finances : Trois nouveaux conseils en investissement financier agréés

La Commission de surveillance des marchés financiers de l’Afrique central permet leur donne désormais accès au marché financier de la Cemac.

0
145
Yellow-card-Cameroon, un des conseillers financiers de la CEMAC

Personnes physiques ou morales dont l’activité consiste à fournir des conseils à un investisseur dans le cadre d’opérations d’investissement portant sur des valeurs mobilières ou autres produits de placement émis dans le cadre d’un appel public à l’épargne ou d’un placement privé, les conseillers en investissements financiers ont besoin d’agrément pour pouvoir exercer. Dans les six pays membres de la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC), c’est la Commission de Surveillance des Marchés Financiers de l’Afrique Centrale qui délivre les agréments. Les derniers en date ont été octroyés à trois entités : Yellow Card Cameroon, Merces Invest et Nelly Chatué Diop. Les deux premières structures ont ceci de particuliers qu’elles promeuvent l’investissement dans la crypto-monnaie, un secteur peu voire mal connu en Afrique centrale, et ce du fait notamment de la multiplication des cas d’arnaques en son nom.

- Publicité -

C’est dans ce contexte que rentrent en activité Yellow Card Cameroon, qui se présente comme une plateforme d’échange de cryptomonnaie récemment installée au Cameroun avec pour objectif d’apporter « la liberté financière pour tous» aux Camerounais. Leur point d’encrage, la promotion de l’utilisation du Bitcoin comme outils financier accessible sur la plateforme à travers un téléphone mobile. Elle a été fondée en 2016 par Chris Maurice et Justin Puiroux, ses activités se rapprochent aussi de celles de Nelly Chatué épouse Diop, l’experte informatique en data et BlockChain. Après de plusieurs années comme Chief Data Officer (CDO) chez Betclic en France, elle est revenue dans son pays le Cameroun où elle a créé la société Ejara.IO. Il s’agit d’une plateforme permettant à l’Afrique et à ses diasporas d’accéder à diverses offres d’investissement tels que les fractions d’actions, matières premières (or, argent…) la crypto-monnaies et bien d’autres. « Aujourd’hui, à travers la Blockchain, les cryptos monnaies, les cryptos actifs, il est possible de « démocratiser » l’accès à des marchés » explique-t-elle. La troisième entreprise à bénéficier de l’agrément est Merces Invest. Cabinet financier déjà implanté au Cameroun, il étend, grâce à cet agrément, ses activités dans segment du conseil.

Ces trois structures peuvent désormais déployer leurs activités de conseil financier auprès des particuliers et des entreprises, dans les pays de la sous-région Afrique centrale. Une activité que se limitera aux conseils sur le placement de capitaux. Elles ne devront se substituer en ordonnateur que si elles en détiennent l’autorisation aussi. « En cas de manquement à ses obligations réglementaires et déontologiques, la Cosumaf prononcera des sanctions pouvant aller jusqu’au retrait de son agrément » prévient le régulateur.
Par Jean Luc Fassi

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here