Espace de loisir : ces failles sécuritaires qui mettent en danger les usagers

0
117

Absence d’issues de secours et d’extincteurs, mauvais système d’aération et de ventilation, manque de portes coupe-feu constituent quelques carences sécuritaires constatées dans plusieurs établissements de loisir et tourisme dans la ville de Yaoundé.

- Publicité -

L’origine de l’incendie qui a ravagé une boite de nuit à Yaoundé le 23 janvier dernier est connue. De sources policières, le feu est parti d’un problème d’électricité qui est survenu au niveau du plafond. Si l’origine de l’incendie est connue, l’on sait aussi davantage sur ce qui a facilité la mort d’au moins 16 personnes dans cette discothèque. Selon Taybe Ngaba, directeur du tourisme au ministère du Tourisme et des Loisirs (Mintoul), « des contrôles a posteriori du drame effectués sur les lieux par nos services techniques ont permis de relever des irrégularités telles l’absence des issues de secours, des extincteurs, un mauvais système d’aération et de ventilation ».Comme dans cette boite de nuit, des irrégularités sécuritaires sont récurrentes dans la plupart des établissements du tourisme ou de loisir de la ville de Yaoundé, mettant ainsi en danger la vie des usagers. Pourtant martèle-t-on au Mintoul, « l’exercice de l’activité de loisirs est subordonné à la délivrance d’une autorisation par le ministère du tourisme, après avis obligatoire d’une commission interministérielle instituée par la loi et notamment la Commission technique nationale des entreprises touristiques et des loisirs (CTN-ETL) ».

Pour ces établissements, « il est primordial de mettre un accent sur la sécurité incendie dès la conception même de ces lieux de loisir afin de respecter l’arrêté039/MTPS/IMT relative aux mesures générales de santé et sécurité des personnes et des biens à travers les moyens de prévention passif appliqués lors de la conception du bâtiment »,note Kevin Oyambe, spécialiste en sécurité incendie. Pour cela, il faut des installations électriques conçues et installées par des professionnels et respectant les normes de sécurité relatives aux installations électriques pour éviter des court-circuit pouvant provoquer des incendies ; il faut mettre en place des moyens de détection et d’extinction automatique des feux au vu des quantités importantes et diversifiées de produits (chimiques, textile , électroniques…) présents dans ces boîtes de nuit ; il faut construire des issues de secours et des zones de rassemblement fortement recommandés en cas d’incendie ou d’incident, explique le spécialiste den sécurité incendie. Kevin Oyambe, déplore le fait que les promoteurs de boite de nuit se limitent à l’installation des extincteurs qui sont pour la plupart du temps inappropriés pour lutter contre les feux auxquels la boite peut faire face. Tout ce travail doit selon lui être coordonné par les services techniques qui s’assurent du respect des normes, de la conformité de la structure avec les plans architecturaux, mais aussi de l’insonorisation de l’infrastructure et de la sécurité des lieux.

Malheureusement cette règlementation n’est pas toujours respectée soit à cause l’ignorance des promoteurs des boîtes de nuit qui ne sont généralement pas au courant de l’existence d’une pareille réglementation, soit à cause de l’incivisme de certains promoteurs qui décident de ne pas appliquer la réglementation au mépris de la sécurité des consommateurs , des locaux et des employés. Mais aussi à cause de la nonchalance des autorités compétentes chargées de veiller sur le respect de cette réglementation, déplorent certains observateurs. Au ministère du tourisme, l’on se défend : « il n’est pas toujours aisé de contrôler les établissements dont l’activité est essentiellement nocturne », soutient le directeur du tourisme au ministère du Tourisme et des Loisirs. Il ajoute que les missions de contrôle inopinées sont régulièrement effectuées pour débusquer les établissements clandestins.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.