Covid-19: Port des masques de nouveau obligatoire

Apres une réunion interministérielle le premier ministre joseph Dion Ngutte a réinstauré les amendes allant de 500 a 2000 francs CFA pour les usagers qui n’arborent pas de cache-nez.

0
1489

Pour  freiner la propagation du coronavirus sur son territoire, le gouvernement camerounais a pris d’importantes mesures. Parmi celles-ci, figure le port obligatoire du masque dans l’espace public, entré en vigueur depuis le 13 avril 2020.Malheureusement, cette mesure n’est pas respectée  partout au Cameroun. Après plusieurs mois de sensibilisation, l’État entend désormais passer à la phase répressive. Au cours de la réunion hebdomadaire interministérielle tenue par vidéo conférence le jeudi 13 août 2020, le premier ministre Joseph Dion  Ngutté  a prescrit aux autorités administratives de faire respecter cette nouvelle.

- Publicité -

« Le port du masque ne sera plus une obligation facultative bien au contraire, les citoyens qui vont continuer a négliger le masque seront  amendés d’une somme allant de 500 a 2000 franc CFA » a indiqué Joseph Dion Ngute au cours de cette réunion.  

Après cette décision du chef du gouvernement les voix divergentes sont élevées. D’aucuns approuvent cette décision tandis que d’autres continuent de s’entêter .Pour Kengho Franklin, « l’état invente une maladie pour se faire beaucoup d’argent, la maladie n’existe pas parce que je n’ai jamais vu quelqu’un qui est atteint » a-t-il déclaré. D’autres pensent que le masque jusqu’ici n’est pas facile à porter. C’est le cas de Roger Sonkeng « le masque étouffe, quand on le  met, il chauffe, au point ou on arrive plus à respirer .l’Etat malgré la rigueur va nous excuser parce que ce n’est pas facile ». Pour d’autres personnes, l’État est dans son droit de protéger les populations et doit imposer le port du cache-nez. Jespin  Mezendjou  pense « l’Etat a eu raison de prendre ses mesures stricte pour lutter contre cette pandémie, car les Camerounais se comportent comme si la maladie n’existait plus alors que elle est là ». C’est aussi le cas de Kana Eloïssa qui  épouse la même idée « le port du masque doit être obligatoire comme l’État a dit parce que à cette allure, le Cameroun risque avoir la palme d’or des testés positifs de cette maladie, les maires doivent mettre en application la rigueur de l’État sur le port du masque pour stopper la propagation du virus »

Nelson Noumbo (Stagiaire)

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here