Climat social. Sogea Satom va suspendre ses activités au Cameroun

0
280

L’entreprise de BTP justifie cette action par la situation conjoncturelle marquée par une baisse importante de son activité sur l’exercice en cours.

- Publicité -

Le groupe français Sogea-Satom  annonce un arrêt total de ses activités au Cameroun dans les prochains jours. Dans une lettre adressée à l’ensemble de ses employés, le chef d’agence Pierre Etienne Latour explique cette décision par la situation difficile que traverse l’entreprise.  « Notre société  fait face depuis quelques temps à une baisse importante  de son activité sur l’exercice 2021. Le carnet de commande n’ayant pas pu être renouvelé pour l’exercice 2022, nous prévoyons un arrêt total de notre activité courant d’année. », peut-on lire sur ce document qui date du 27 octobre dernier.

Il faut dire que cette entreprise paie les frais de la crise anglophone. Ses engins  avaient été détruits par les groupes armées tandis qu’on lui avait confié la réhabilitation des routes Babadjou-Matazem (17 km) et Babadjou-Bamenda (51,97 km). Deux voies qui relient les régions de l’Ouest et du Nord-Ouest. Sogea Satom avait alors réclamé la somme de 4,5 milliards de FCFA à l’Etat pour compenser ses pertes. Seulement 1,5 milliard lui ont été proposés. La société avait finalement laissé les travaux.  Compte tenu de cette conjoncture, le dirigeant fait savoir à son personnel qu’il est obligé de se séparer de plusieurs employés. « Dans le but de préserver la continuité d’exploitation de notre structure, nous sommes malheureusement contraints d’envisager un plan de licenciements collectif de nos sites », ajoute Pierre Etienne Latour. Les sites concernés sont  l’Agence de Yaoundé, la Base matériel de Douala et la Direction d’exploitation.

La société rassure également quant à la procédure de licenciement. « Le processus encadrant ce plan social se déroulera, en concertation étroite entre la direction de la société, l’Administration du travail et les représentants du personnel des sites de Douala et Yaoundé, afin d’assurer le strict respect des droits des salariés concernés. A l’issue de ces concertations la liste, les critères retenus et les départs concernés vous seront communiqués », Précise le responsable de Sogea-Satom.

Le groupe français Sogea-Satom  annonce un arrêt total de ses activités au Cameroun dans les prochains jours. Dans une lettre adressée à l’ensemble de ses employés, le chef d’agence Pierre Etienne Latour explique cette décision par la situation difficile que traverse l’entreprise.  « Notre société  fait face depuis quelques temps à une baisse importante  de son activité sur l’exercice 2021. Le carnet de commande n’ayant pas pu être renouvelé pour l’exercice 2022, nous prévoyons un arrêt total de notre activité courant d’année. », peut-on lire sur ce document qui date du 27 octobre dernier.

Il faut dire que cette entreprise paie les frais de la crise anglophone. Ses engins  avaient été détruits par les groupes armées tandis qu’on lui avait confié la réhabilitation des routes Babadjou-Matazem (17 km) et Babadjou-Bamenda (51,97 km). Deux voies qui relient les régions de l’Ouest et du Nord-Ouest. Sogea Satom avait alors réclamé la somme de 4,5 milliards de FCFA à l’Etat pour compenser ses pertes. Seulement 1,5 milliard lui ont été proposés. La société avait finalement laissé les travaux.  Compte tenu de cette conjoncture, le dirigeant fait savoir à son personnel qu’il est obligé de se séparer de plusieurs employés. « Dans le but de préserver la continuité d’exploitation de notre structure, nous sommes malheureusement contraints d’envisager un plan de licenciements collectif de nos sites », ajoute Pierre Etienne Latour. Les sites concernés sont  l’Agence de Yaoundé, la Base matériel de Douala et la Direction d’exploitation.

La société rassure également quant à la procédure de licenciement. « Le processus encadrant ce plan social se déroulera, en concertation étroite entre la direction de la société, l’Administration du travail et les représentants du personnel des sites de Douala et Yaoundé, afin d’assurer le strict respect des droits des salariés concernés. A l’issue de ces concertations la liste, les critères retenus et les départs concernés vous seront communiqués », Précise le responsable de Sogea-Satom.

Facebook Comments Box
- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here