Ciment. Un nouveau produit moins cher sur le marché

0
174

En raison de la conjoncture, Dangoté propose un ciment de grade 32,5 mais multi usages disponible sur le marché camerounais depuis ce 1er novembre 2021.

- Publicité -

Le groupe nigérian  Dangote Cement vient de développer un nouveau produit en réponse à l’augmentation du prix du clinker, principale matière première dans la fabrication du ciment. Il est en réalité passé de 58 euros en janvier 2021 à 90 euros en août  de cette année. Ce qui a selon l’entreprise un impact négatif sur sa rentabilité avec risque de Bénéfices avant intérêts, impôts et amortissements négatif. « L’un des moyens pour  résoudre ce problème était une action d’atténuation. Ainsi, nous avons décidé d’introduire le ciment de grade 32,5 afin de réduire le volume de clinker utilisé. Cette mesure permettra de maintenir les performances en termes de volume tout en améliorant la rentabilité », souligne Emmanuel Ngando, le responsable marketing de la structure. Mais il précise que le grade 32,5 inférieur au grade 42,5 du ciment phare de Dangote ne signifie pas que le nouveau est de qualité inférieure. Dangote Falcon, ce nouveau produit semble plutôt répondre à un besoin de qualité à un prix abordable.  La  demande locale sur ce segment serait à la hausse d’après l’entreprise. Le ciment de grade 32,5 représenterait à date 15% de la demande sur un marché d’environ 4 millions de tonnes.

Le directeur Général de l’entreprise présente ce produit comme étant polyvalent.  « Falcon  a une multifonction et un prix accessible. Il permet de faire tout type d’ouvrages. Que ce soit domestique, que ce soit les  infrastructures publiques, des maisons,  et même des barrages peuvent répondre à l’utilisation de Falcon. C’est le fruit de nos recherches. Notre usine est caractérisée par l’utilisation de l’intelligence artificielle et d’une machine de e-learning.  Cela nous a permis d’offrir un produit de caractéristique exceptionnelle. »  S’en réjouit Bertrand Mbouck.

 Ce ciment peut, en effet, servir à la fabrication des parpaings, au crépissage, à la pose des carreaux etc. Pour le prix, il est de 4300 francs selon l’homologation du gouvernement. Mais Dangote précise que ce prix varie en fonction de la situation géographique. Car il faut prendre en compte les « facteurs de distance », notamment le coût du transport.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here