Cemac-Budget 2023 : baisse de 3,68% par rapport à l’an dernier.

0
23
Commission-cemac-en-pleine-séance-de-travail

Le lundi 24 octobre 2022, le Conseil des ministres de l’Union des Etats de l’Afrique centrale (UEAC), a fixé le budget prévisionnel 2023 de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) à72,3 milliards de fcfa.

- Publicité -

Il faut dire que le budget fixé à 72,3 milliards de francs sera soumis à l’examen et à l’adoption du Conseil des ministres de la Cemac, le 28 octobre prochain à Yaoundé. Il s’agit, avec le budget présenté, de relever les principaux défis de la communauté.

Il faut noter que cette décision « est le fruit d’un effort collectif qui s’est affirmé et réalisé dans le cadre des travaux des Conférences budgétaires. Dans cet exercice, nous nous sommes efforcés d’instaurer une approche inclusive de la préparation du budget de la communauté qui permette à toutes les institutions communautaires de contribuer davantage à la sélection des programmes et projets de l’année 2023 ».

 En outre, « ce projet de budget est le résultat de tout un processus, auquel les étapes et les hypothèses qui le sous-tendent ont scrupuleusement été respectées : débats des conférences budgétaires ; validation par le collège des Commissaires et enfin, sa soumission aujourd’hui à l’examen du comité Inter-Etats. De manière détaillée, il repose sur cinq grands axes prioritaires du processus d’intégration régionale identifiés comme des défis communautaires à relever. Contribuer davantage à la sélection des programmes et projets de l’année 2023 »

Les priorités

Pr Daniel Ona Ondo

Selon le président de la Commission de la Cemac, le Pr Daniel Ona Ondo, ledit budget repose sur « cinq grands axes prioritaires du processus d’intégration régionale identifiés comme étant les défis communautaires à relever ». A savoir : la dépendance à l’exportation des matières premières ; la promotion et la transformation structurelle des économies de la Cemac à travers leur diversification ; l’industrialisation et le relèvement du commerce intracommunautaire ; l’amélioration de la résilience des économies de l’espace en cas de perturbations des échanges internationaux ; le renforcement de l’attractivité des économies de la sous-région à travers l’amélioration du climat des affaires et la systématisation, au bénéfice de la Communauté, de la totalité de la TCI collectée.

Le Budget

Avec 3,68% par rapport à l’an dernier, le budget de la Cemac passe de 75,1 milliards de francs (2022) à 72,3 milliards de francs (2022).

De 75.125.136.477 (soixante-quinze milliards cent vingt-cinq millions cent trente-six mille quatre cent soixante-dix-sept) FCFA, la Commission Cemac prévoit un budget arrêté en ressources et en emplois à la somme de 72 357 262 433 (Soixante-douze milliards trois cent cinquante- sept millions deux cent soixante-deux mille quatre cent trente-trois) FCFA. Une diminution totale de 2.767.874.044 FCFA.

« Les prévisions de financement par la Taxe Communautaire d’Intégration (TCI) sont estimées à 51 690 000 000 FCFA en dépit de son potentiel évalué à 118,6 milliards de franc CFA, soit 1 % de 11. 860 milliards du volume attendu des importations dans la zone Cemac. Ce niveau des ressources ne pourra être atteint qu’à la faveur d’un recouvrement efficace de la TCI auprès des Etats membres dont l’attitude manifeste observée dans la rétention de cette taxe devient préoccupante d’année en année », explique le professeur Daniel Ona Ondo. Il a profité de cette circonstance pour saluer le « leadership » du président de la République du Cameroun, Paul Biya, président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etats, et sa « constante sollicitude à l’égard des institutions communautaires ».

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.