Ceeac : coup d’accélérateur sur la démarcation des frontières

0
42

Les parties prenantes du programme frontières de la zone étaient réunies à douala en vue d’une mise en œuvre commune des activités prévues pour la démarcation d’environ 750 Km de frontières au niveau des 7 pays pilotes.


Au moins 65 % des frontières de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (Ceeac) ne sont pas délimitées et/ou démarquées. Ce qui pose problème. Car, les frontières insuffisamment délimitées et démarquées sont souvent source conflits entre États africains, avec un impact sur l’intégration régionale, la croissance économique et la stabilité. La Ceeac avait donc élaboré son Programme frontières en 2009. Le Projet d’Appui à ce Programme Frontières (APF-Ceeac) a été lancé en 2020 et s’étend de Janvier 2020 à décembre 2022. Il est co-financé par l’Union européenne et le Ministère allemand des Affaires étrangères pour un budget total d’environ 8,6 milliards de francs FCFA. Seulement, à cause de la pandémie, ledit projet tarde à évoluer. En termes de bilan, « des campagnes de sensibilisation et de préventions contre la Covid-19 dans les zones frontalières ainsi que des ateliers de formation des acteurs clés sur les thématiques liées à la gestion des frontières et coopération transfrontalière ont été organisées principalement dans les zones frontalières ci-après : Cameroun Tchad ; Cameroun-Gabon ; Congo-RDC et RDC-Rwanda. Des soutiens logistiques et techniques importants ont été apportés notamment aux pays pilotes, des véhicules tout terrain (2 par pays pilote), les GPS de grande précision, des images satellitaires des frontières et les équipements informatiques. Des équipements de protection contre la covid-19 ont été aussi livrés au niveau des principaux Points d’entrée des 7 pays pilotes du Projet frontière de la Ceeac. » A fait savoir le coordonnateur du programme, Yves Marcel Mapangou.

- Publicité -

Au cours d’une rencontre de plusieurs jours à Douala et la première en présentiel depuis le début de cette année, les acteurs impliqués dans la mise en œuvre de ce programme se donnent de nouveaux objectifs et des actions prioritaires. Il est notamment question de mettre en place des commissions techniques mixtes des frontières. Les participants ont donc effectué un partage d’expérience sur ces thématiques, en vue de réaliser de façon dynamique des activités qui sont prévues. Précisément pour la délimitation/démarcation d’environ 750 Km des sections prioritaires des frontières dans 7 pays pilotes. Aussi, en vue de conduire les accords-cadres de coopération transfrontalière qui seront initiés dans les différents pays. A savoir, Cameroun-Tchad ; CamerounGabon ; Congo-RDC et RDC-Rwanda.

Par Tatiana Meliedje

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here