Cameroun – Fmi : un programme de plus de 375 milliards en négociation

0
163

Les négociations menées au pas de charge devraient aboutir à un accord avec le FMI en juin prochain.


Le Cameroun souhaite signer un nouvel accord avec le Fonds Monétaire International (FMI). Cela n’est pas un secret, tant le ministre des Finances l’a plusieurs fois indiqué depuis le début de cette année. Pour Louis Paul Motaze, la conclusion d’un nouveau Programme Economique et Financier (PEF) est d’autant plus important que de sa signature dépend la réussite de l’exécution de la loi de finances 2021. Ce qu’on ignorait jusqu’ici, c’était le montant exact du soutien financier que le FMI accorderait dans le cadre de cet accord en négociation. Depuis quelques jours, des sources proches des négociations évoquent une enveloppe de plus de 370 milliards de francs CFA, objet des pourparlers entre le FMI et les autorités camerounaises. Depuis la fin du mois dernier et ce jusqu’au 23 mai prochain, des discussions techniques entre les deux parties se font par visioconférence. Au terme des négociations, les grands points de ce nouveau programme devraient être rendus publics. L’objectif étant d’atteindre à moyen terme une croissance forte, soutenue et inclusive, et surtout de poursuivre la lutte contre l’expansion de la pandémie de la Covid-19. Toutes choses qui, selon le gouvernement camerounais devraient favoriser la reprise de la croissance économique, et la réduction de la pauvreté. Les financements obtenus dans le cadre de ce programme 2021 – 2024 permettront également de rehausser les réserves de change de la Beac. Pour atteindre ces objectifs, le Cameroun devra améliorer la mobilisation des recettes budgétaires, renforcer la fiabilité des dépenses publiques, et être plus regardant sur la gestion des entreprises publiques dont beaucoup sont très endettées envers le système bancaire. La transparence, la protection sociale (la continuité du projet filets sociaux) et la dynamisation du secteur privé en vue d’améliorer le climat des affaires. Et plus globalement, l’amélioration de la gouvernance publique au Cameroun et l’amélioration substantielle du climat des affaires, gages de la croissance économique du pays sont également au menu de ce programme.

- Publicité -

Le nouvel accord économique et financier qui s’étale sur la période 2021-2024 devrait passer sur la table du Conseil d’administration de l’institution financière internationale en juin prochain. En cas d’approbation, les premiers décaissements devraient suivre à partir du mois de juillet 2021. Le dernier Programme Economique et Financier conclu entre le Cameroun et le FMI remonte à 2017. De 2017 à 2018, il s’évaluait à 415 milliards de francs CFA, et était articulé autour de l’assainissement des finances publiques par l’augmentation des ressources non pétrolières, la priorisation des dépenses et l’amélioration de la qualité de la dépense publique. Le ministre des Finances indiquait dans la lettre d’intention pour l’accès aux ressources de la Facilité de Crédit Rapide, adressée à la directrice du FMI, Kristalina Georgieva, qu’« en raison de l’impact plus fort qu’initialement prévu de l’arrêt des activités de raffinage sur les recettes publiques, de l’urgence à rembourser plus rapidement une partie des arriérés intérieurs, du ralentissement des réformes structurelles pendant la période de la pandémie liée à la Covid-19 et des difficultés techniques à mener la 6e revue dans les délais impartis, nous avons convenu qu’il fallait laisser l’arrangement FEC expirer à la fin du mois de septembre 2020 ». Le programme avec le FMI a déjà permis au Cameroun de bénéficier des appuis budgétaires de plus de 1100 milliards de francs CFA, selon Eco Matin.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here