Bdeac : déjà plus de 200 milliards de F CFA mobilisés à la Bvmac

0
51

Après le succès de deux opérations d’emprunts obligataires, l’institution a procédé à la cotation des titres pour permettre aux détenteurs de les replacer sur le marché.

- Publicité -

La Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (Bdeac) compte aujourd’hui parmi les acteurs qui contribuent au dynamisme du marché financier sous régional. Pour financer la mise en œuvre des projets intégrateurs prioritaires du Programme Economique Régional de la Cemac, la banque a décidé de s’appuyer sur la Bourse des Valeurs Mobilières de l’Afrique Centrale pour mobiliser la somme de 300 milliards de F CFA sur trois ans. En deux ans, la Bdeac a déjà pu lever au total 222 milliards de F CFA. Soit 107 milliards dans le cadre de l’opération d’appel public à l’épargne du21 au 29 décembre 2020 et 115 milliards dans le cadre de la deuxième phase qui s’est déroulée du 15 novembre au 02 décembre 2021. Dans les deux cas, les résultats étaient largement supérieurs aux attentes, puis que les opérations visaient une récolte de 100 milliards de francs CFA. Aujourd’hui, après deux succès en deux ans, la Bdeac vient à nouveau de mettre en mouvement le marché sous régional, cette fois avec une opération de cotation des titres de l’emprunt obligataire réalisé en 2021. Il s’agit de la valeur dénommée « Bdeac 5,60% NET 2021-2028 ». La cérémonie de la première cotation de cet emprunt Obligataire par appel public à l’épargne de la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale, s’est tenue le 11 mars 2022 au Siège de la Bvmac à Douala. Cette inscription en bourse permet ainsi à tout détenteur de ces titres de les échanger sur le marché. Lancée le 15 novembre 2021, la 2ephase de l’opération de levée de fonds de la Bdeac, qui avait généré un taux de souscription de 115% avait notamment vu la contribution des banques commerciales à hauteur de 89,37%,2,61% pour les organismes de retraite et 1,22% des gestionnaires d’actifs et fonds d’investissements. Les personnes physiques, elles ont apporté 4,27% de l’enveloppe, soit 4,9 milliards de F CFA. La Bdeac est de nouveau attendu sur le marché cette année pour poursuivre ses objectifs de 300 milliards. Ce sera ainsi la troisième phase de son programme triennal pour lever des capitaux nécessaires au financement de ses engagements en faveur des projets de développement de la Communauté. Il est question en plus des projets intégrateurs, de soutenir la mise en œuvre des projets publics et privés au sein de la Cemac. Notamment dans les secteurs de l’éducation, le tourisme, l’agro-industrie, les Finances, la Santé, le transport, l’énergie etc.

Défis Actuels

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here