Banque : la Commercial Bank Cameroon bientôt en bourse

0
199

Le ministre des Finances est à la recherche d’un conseil dont la mission consistera à finaliser le processus de restructuration de l’établissement de crédit détenu à 98 % par l’Etat.

- Publicité -

La restructuration de la Commercial Bank-Cameroon (CBC) tire vers sa fin. C’est en tout cas l’objectif visé par l’avis à manifestation d’intérêt que vient de lancer le ministre des Finances. Louis Paul Motaze veut recruter un conseil dont la mission consistera principalement à boucler le processus de restructuration de l’établissement de crédit. Le consultant qui sera retenu par le gouvernement camerounais devra entre autres : élaborer le calendrier global de l’opération devant aboutir au retrait partiel de l’Etat du capital de la banque ; vérifier le respect des procédures et des prérequis légaux nécessaires conformité juridique de l’opération ; accompagner l’Etat dans la sélection de l’ensemble des parties prenantes (juristes d’affaires, expert-comptable, analyste financier, expert bancaire…).

Le cabinet  devra également accompagner les pouvoirs publics dans la réalisation de l’audit complet de la CBC. Il sera aussi question d’évaluer l’apport réel de l’Etat et déterminer la valeur de l’action CBC dans l’objectif de valorisation de l’établissement financier. Parce que l’une des finalité de cette opération consiste surtout en l’introduction de la CBC en bourse. L’Etat du Cameroun, détenteur de 98 % des parts, ne devrait en conserver que 17 % contre 51 % à vendre à un actionnaire de référence et 30 % à placer à la Bourse des Valeurs Mobilières d’Afrique Centrale (Bvmac) basée à Douala. Sur ce dernier point, le conseil recherché, sera chargé d’apporter un soutien technique dans la conduite de l’opération d’introduction en bourse. Notamment en ce qui concerne : la préparation d’un appel d’offres en vue du recrutement d’un intermédiaire de marché, la coordination du processus d’introduction en bourse (préparer le prospectus de l’opération, la présentation de la société aux investisseurs, le plan de marketing et de communication pour la vente des actions, et obtenir le visa de la Cosumaf…).

Pour mémoire, la finalisation de la restructuration de la CBC dont l’offre court jusqu’au 5 avril prochain est annoncée dans un contexte où la banque affiche une bonne santé financière. Au 31 décembre 2020, la CBC présente un Produit net bancaire (provisoire) de 24,378 milliards. Les provisions à la même date tournent autour de 6,62 milliards et le bénéfice s’établit à 3,604 milliards de F CFA, en hausse de 30 % comparé aux 2,5 milliards de 2019. Malgré la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus, elle a consenti des crédits à l’économie de l’ordre de 316 milliards de F CFA pour des dépôts collectés de 320 milliards. Sa contribution fiscale s’est établie à 723 millions en termes d’impôts sur les sociétés et 400 millions d’impôts et taxes. Les charges du personnel elles, s’évaluent à 6,5 milliards de F CFA.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.