Soulagement : Mimi Mefo est libre

Le commissaire du gouvernement a décidé d’élargir la détenue.

0
1479

« Equinoxe télévision a le plaisir d’annoncer la libération de sa rédactrice en chef adjointe en charge du desk anglais Mimi Mefo Takambo ce samedi 10 novembre 2018 ». Le communiqué est signé de Séverin Tchounkeu, le président directeur général du groupe La nouvelle Expression. Avant même l’ouverture de son procès, Mimi Mefo a retrouvé sa liberté. La journaliste respire l’air de la liberté depuis environs 14h30. La bonne nouvelle est tombée finalement, après plusieurs heures de rumeurs qui ont alimenté la toile ces dernières heures. En compagnie du collège d’avocats constitués par le Syndicat national des journalistes du Cameroun (Snjc) et du groupe La Nouvelle Expression, ainsi que d’un parterre de collègues, la rédactrice en chef adjointe d’Equinoxe Tv a quitté la prison centrale de Douala-New Bell. Le sourire resté inébranlable mais cette fois-ci, le regard rassuré. Après presque trois jours de détention au pénitencier de New-Bell que l’infortunée a retrouvé le 7 novembre dernier vers 23h30, menottes aux poings.

Une situation qui a révolté l’opinion nationale et internationale. Du coup, l’élargissement de la courageuse journaliste est le fruit de pressions multiformes de reporter sans frontières, de regroupements corporatifs, de confrères, et autres défenseurs des droits de l’homme et de la liberté d’expression. Avec en tête le Snjc qui s’est approprié le combat, comme elle le fait depuis quelques années à chaque fois qu’un journaliste se trouve dans une situation de détresse. Et dans le communiqué annonçant officiellement la libération de son employée, Séverin Tchounkeu « remercie toutes les personnes qui ont œuvré de près ou de loin pour ce dénouement heureux ».

Pour l’instant, Mimi Mefo qui était mise à la disposition du tribunal militaire, après une brève audition à la légion de gendarmerie du Littoral mercredi, bénéficie de la liberté provisoire. Toujours est-il que la présomption d’innocence est sauve est préservée. Au cas où le dossier n’était pas classé sans suite. En attendant, l’ex détenue sera au tribunal lundi à 10h pour la première audience.

Les ennuis de Mimi Mefo reposent sur l’assassinat du missionnaire américain qui a trouvé la mort par balles à Bambili. La présentatrice d’Equinoxe télévision a relayé sur les réseaux sociaux une information d’une agence de presse accusant les forces de défense camerounaises d’en être les auteurs. Au moment où le gouvernement camerounais pointait un doigt accusateur sur les sécessionnistes du Southerns Cameroon national council (Scnc). S’appuyant sur les résultats de l’autopsie réalisée sur la dépouille.

Le combat pour la libération en images:

Libre de ses mouvement, en attendant
- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here