Lions indomptables : on reparle de marchandage de places

Après des dénonciations d'Idrissou Mohamadou, un journaliste français est monté au créneau pour enfoncer le clou dans l'affaire. La Fecafoot parle de tentative d'extorsion de fonds.

Alors que le Cameroun s’est fait éliminé dès le premier tour de la Coupe du monde 2022, les Lions indomptables continuer de jouer dans l’arène des sandales. Dans une vidéo mise en ligne par le journaliste français Romain Molina, il est fait état de marchandage de places au sein de l’équipe nationale de football du Cameroun, à l’occasion de la Coupe du monde qui se poursuit au Qatar. A en croire ce confrère, des joueurs ayant fait partie de la sélection nationale ont payé pour être de la partie. Sans livrer des détails. Aussitôt, les médias sociaux ont pris le relai et la polémique enfle. Des noms sont même parfois avancés dans les débats, sans preuves. A la faveur du flou qui a entouré le recrutement des joueurs à l’occasion de ce tournoi. La Fédération camerounaise de football (Fecafoot) et la sélection nationale n’ayant pas justifié les choix opérés. Romain Molina essaie de crédibiliser ce que l’opinion redoutait déjà et que certaines voix dénonçaient sans preuves.

- Publicité -

Face à cette situation, la Fecafoot a pondu un communiqué dans lequel elle annonce vouloir  » fera toute la lumière sur cette affaire  ». Mais déjà, le communiqué signé de Samuel Eto’o indique que le 23 novembre dernier, l’auteur de la dénonciation a saisi le président de la Fecafoot pour l’informer qu’il détient des informations compromettantes sur le sujet querellé, mais surtout, qu’il est  » prêt à renoncer à la publication de ces éléments moyennant le paiement d’une somme de 25000 euros, à virer sur un compte bancaire dont il a fait parvenir le relevé d’identité bancaire  ». On apprend par ailleurs que Romain Molina était disposé à livrer les noms des commanditaires de son acte. Lesquels lui auraient versé une avance de 7000 euros, et attendaient la publication de l’article pour verser le reliquat de 13000 euros.

Ainsi, la Fecafoot laisse croire qu’il s’agit d’une tentative de chantage commanditée par une main noire. Depuis quelques semaines, Idrissou Mohamadou, ancien Lion indomptable, avait déjà engagé une campagne de dénonciations similaires. Mais d’aucuns ont perçu en cela une  » haine » contre son ex coéquipier en sélection, avec lequel les relations se sont détériorées après l’équipe nationale.

Le communiqué de la Fecafoot

Alors la Fecafoot annonce son intention de saisir la justice française contre Romain Molina  » pour cette tentative d’extorsion de fonds ». Soulignant que  » naturellement le président de la Fecafoot n’a jamais donné une suite à cette demande parce qu’il est de principe qu’il ne négocie pas avec les maîtres-chanteurs ».

A son tour, Romain Molina menace d’attaquer la Fecafoot pour diffamation. Les jours à venir promettent certainement plus de développements. Toujours est-il que les affaires du genre ont déjà fait l’actualité dans la tanière des Lions indomptables mais sans que les dénonciateurs ne présentent jamais de preuves.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.