Franck Zambo Anguissa : «Je ne suis pas un tricheur »

Récapitulatif des réponses du milieu de terrain en conférence de presse d’avant-match.

Son regard sur le duel contre le Brésil

- Publicité -

C’est un match hyper important. C’est le genre de match pour lequel on fait ce métier. Si on est à la Coupe du monde, on sait que ça va être un match hyper difficile, mais aussi, c’est un match hyper excitant et on a envie de le jouer. On fera tout pour donner le meilleur de nous, déjà apporter du réconfort et une belle victoire à toutes ces personnes qui croient en nous. On sait que ça ne va pas être facile pour nous mais on sait aussi qu’on a des armes pour le faire. On pense juste aller au combat et à la fin, faire les comptes.

Son bilan à ce jour

Pour ma part, le bilan ne peut être que collectif, parce qu’il s’agit de l’équipe nationale du Cameroun ; il ne s’agit pas d’un individu. Donc je pense qu’au vu des deux matchs que nous avons discutés, on a montré une belle image, on continue de donner le meilleur de nous, et on verra à la fin. Ce qu’on peut attendre de moi demain, c’est un compétiteur. J’espère être dans la meilleure forme de Zambo que je pourrais donner, pour toutes ces personnes qui me font confiance, qui croient en moi et pour le peuple camerounais. Parce qu’on défend l’image du Cameroun, on défend le Cameroun et on compte se battre, je compte me battre pour mon pays et ne rien lâcher jusqu’à la fin.

Son regard sur le Brésil et le match

Honnêtement, le Brésil, je ne vous apprends pas l’équipe qu’il est ; on fait ce métier pour vivre ce genre de match, ce genre d’émotion. On sait que ça va être un beau match, ça va être difficile, compliqué à des moments, mais on ne doit pas être focus sur eux, mais on doit être focus sur nous. Jouer contre une équipe hyper forte, je compte donner le meilleur de moi, pour que nous soyons à leur niveau. Je pense qu’on a aussi des armes pour leur faire mal. Donc on sera focalisés sur nous et donner le meilleur de nous et on verra ce qui sortira à la fin.

C’est de gagner notre match, ne pas penser à ce que feront les autres, donner le meilleur de nous pour qu’au final le Cameroun sorte avec trois points et à la fin, on fera les comptes. Si tu vas jouer un match en disant, ‘’si les autres font ça’’, avec des si on refait le monde. On sera concentrés sur nous. Nous sommes 26 guerriers plus notre staff pour aller à la bataille, au combat, parce que ça va être un match hyper difficile où on annonce le Brésil favori. A nous de déjouer les pronostics et montrer qu’on a une belle équipe. On a montré de belles choses, et même le Brésil on a de quoi les inquiéter ; à nous de jouer notre courage à fond. J’ai confiance à mes coéquipiers, j’ai confiance à notre collectif, j’ai confiance à notre staff, et on sera poussé par 26 millions de Camerounais. Quoi de plus beau ? On se doit de mouiller le maillot. Quelle que soit l’issue de cette rencontre, on veut en sortir en sachant qu’on a tout donné, et s’il y a une victoire, ce sera parfait ; et si la Serbie gagne contre la Suisse, ce sera idéal. Mais nous ne devons pas penser à tout ça, on sera concentrés sur le Brésil et on va là-bas pour gagner. On n’a pas d’autre issue, on n’a pas d’autre choix. On doit gagner pour passer et on ira avec nos armes pour gagner.

Sur son engagement « en deçà » de celui en club

Tout ce que je peux dire comme je le fais toujours, c’est en donnant le meilleur de moi. Vous dites des choses qui ne sont pas forcément vraies, parce que je ne sais pas comment vous regardez les matchs, mais quand on vient jouer pour une sélection, sachez qu’on vient jouer avec le cœur. Aujourd’hui, je me permets de vous le dire : vous ne pouvez pas comparer un joueur qui joue en club et un joueur qui joue en sélection. Ce ne sont pas les mêmes coéquipiers, ce ne sont pas les mêmes terrains, ce ne sont pas les mêmes conditions, ce n’est pas la même tactique. Ce sont deux joueurs différents. Quand on vient jouer pour l’équipe nationale du Cameroun, c’est le cœur ; je m’en fous que ce soit des bons joueurs ou pas. Tout ce que j’ai-je donne, parce que je suis comme ça. Si vous regardez les statistiques, si vous regardez les courses que j’ai faites, peut-être que je cours plus en sélection qu’en club. Excusez-moi de le dire mais ce que vous dites, c’est un peu du n’importe quoi. Je suis Zambo Anguissa, j’essaie tout le temps de donner le meilleur de moi. Je ne suis pas un tricheur ; mes coachs le savent. Que ce soit en club ou en sélection, je suis quelqu’un qui donne tout le temps le meilleur de lui ; donc demain j’essaierai de faire ce que je sais faire, donner le meilleur de moi et à la fin on verra.

Comment il compte engager le match

Pour ma part, je vais parler du collectif parce que c’est ce qui est important. Il ne s’agit pas d’un individu. Je retiens juste le discours du coach : ‘’on n’a rien à perdre’’. Je suis quelqu’un qui a rarement la pression ; donc on va jouer sans pression, on va prendre du plaisir parce que ça reste du football. Donnons le meilleur de nous et quoi qu’il arrive, soyons fiers de nous. Sortons de ce match sans regrets. Sur le plan individuel, j’en ressortirai toujours grandi. Il est vrai qu’en Coupe des confédérations, j’ai été décisif mais ce n’est pas forcément mon rôle premier. Je suis quelqu’un qui prône le collectif et si demain je peux être décisif, tant mieux pour le collectif ; sinon, j’essaierai d’aider un de mes coéquipiers à être le joueur décisif et que l’équipe gagne.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.