Zoom : Vers une baisse du Fonds spécial des télécoms

Le projet de la Loi de Finances de l’exercice 2021 sera examiné lors de la session parlementaire qui s’ouvre ce jeudi 12 novembre 2020.

0
353

Comparativement à la précédente Loi de Finances, le document transmis aux députés de la nation prévoit quelques changements clés. Notamment la baisse de l’enveloppe destinée au Fonds Spécial des Télécommunication. De 30 milliards en 2020, le plafond des ressources destinées à approvisionner le Fonds Spécial des Télécommunications devrait passer à 25 milliards pour le prochain exercice.

Le Fonds Spécial des Télécommunications retrace d’abord en recettes : la quote-part des contributions annuelles des opérateurs et exploitants de services des communications électroniques, à hauteur de 3 % de leur chiffre d’affaires hors taxes ; les revenus issus de la production et de l’édition de l’annuaire universel d’abonnés ; la quotité des droits d’entrée et de renouvellement issue de la vente et du renouvellement des autorisations ; les dons et legs ; la subvention de l’Etat. Enfin, en dépense, ce sont : le financement du service universel des communications électroniques ; les opérations de développement des communications électroniques sur l’ensemble du territoire ; les opérations de développement des Technologies de l’Information et de la Communication; les activités liées à la sécurité des réseaux de communications électroniques et des systèmes d’information ; les contributions financières de l’Etat aux organisations internationales du secteur des télécommunications. Sur ces derniers points, l’on note que le ministère des Postes et Télécommunications a mené de nombreuses actions visant le développement d’une infrastructure de télécommunications adéquate.

«Le principal enjeu étant d’assurer l’accès de tous aux services de communications électroniques et, sur toute l’étendue du territoire national. Cela passe par la densification de l’infrastructure d’accès, l’extension du réseau dorsal national en fibre optique (Backbone), et la multiplication des voies d’accès à l’international par le déploiement des câbles sous marins », expliquait Minette Libom Li Likeng, ministre des Postes et Télécommunications.

Par Arthur Wandji et Canicha Djakba

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.