Zone de libre-échange continentale : Le Cameroun intègre le marché unique africain

Le projet de loi de finances 2021 prévoit l’entrée en vigueur du tarif préférentiel dès janvier 2021.

0
197
La ZLEC se lancera avec le Cameroun

Le Cameroun entre dans la Zone de Libre Échange Continental Africain (Zlecaf) en janvier 2021. Le projet de loi prévoit en son article 12 l’entrée en vigueur du tarif préférentiel de la Zlecaf à compter du 1er janvier. Initialement prévue pour le 1er juillet 2020, l’effectivité de ce marché unique continental a été renvoyée à cette date du fait entre autres de la pandémie du coronavirus qui a entraîné la fermeture des frontières. Dans les faits, cela se traduira par une élimination progressive des droits de douane sur les échanges commerciaux régionaux. Les entreprises camerounaises pourront importer ou exporter à des tarifs compétitifs. Un réajustement qui leur permettra de négocier plus facilement à l’intérieur du continent, de répondre aux demandes du marché africain et de tirer profit de ses avantages. Ce qui à terme devrait aboutir à une élimination progressive des barrières douanières, principal frein aux échanges commerciaux sur le continent. Par ailleurs, elle permettra d’accroître de 25 % d’ici à 2025 le taux des échanges intra-africains, aujourd’hui estimés à 17%. En préparation de cette entrée, le 22 octobre dernier l’Agence des Normes et de la Qualité (Anor) a adopté près de 300 normes de l’Organisation Africaine de Normalisation (Arso).

Des normes qui concernent globalement les secteurs de l’agro-alimentaire, du textile, du génie civil, de la peinture, du vernis… La Zlecaf devrait aboutir à la création d’un marché unique pour les marchandises, les services, les investissements, les droits de la propriété intellectuelle et la circulation des personnes. En vigueur depuis le 30 mai 2019, ce marché commun marque la plus grande avancée vers l’intégration économique de l’Afrique. Cette zone devrait devenir le plus vaste espace commercial au monde, avec 1,2 milliard d’habitants.

Par Arthur Wandji et Canicha Djakba

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.