Tristesse : Joseph Banadzem n’est plus

Le président du groupe parlementaire Sdf est décédé ce matin à Yaoundé.

0
303
Joseph Banadzem

L’Assemblée nationale du Cameroun est en deuil. L’honorable Joseph Banadzem Lukong a rangé son écharpe aux premières heures de ce 30 mars 2019 à l’hôpital général de Yaoundé. Selon les services de communication du Social democratic front (Sdf), le président du groupe parlementaire du parti leader de l’opposition, était malade. Joseph Banadzem laisse ses collègues de la Chambre basse du parlement en pleine session parlementaire.

Avec cette disparition, le Sdf perd un poids lourd de son dispositif politique. Député de façon continue depuis 2002, Joseph Banadzem avait permis à son parti de maintenir son leadership dans le département du Bui (région du Nord-ouest) dont est originaire l’ancien premier ministre Philemon Yang.

C’est le deuxième décès qu’enregistre le Sdf en une semaine. Le parti de Ni John Fru Ndi a perdu Lotin Nsame, conseiller municipal, adjoint au maire de Douala 1er et coordonnateur départemental du parti dans le Wouri. En une année électorale, alors que le parti perd du terrain, avec la montée en puissance de Mouvement pour la renaissance du Cameroun. Au sortir de l’élection présidentielle d’octobre 2018, le parti de Maurice Kamto a remporté l’élection haut la main dans la région du Littoral que le Sdf dominait jusqu’ici. Et la crise dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest contribue davantage à fragiliser le parti leader de l’opposition. Une région où le Sdf a déjà maille à partir avec la mise à la touche par son propre parti, de Joseph Wirba, lui aussi député du Bui, est entré en rébellion contre le régime de Yaoundé, en prenant ouvertement la défense des insurgés anglophones. Sans toutefois cautionner la sécession.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here