Télécommunications: le Minpostel et la GiZ veulent développer les télécentres communautaires

L’objectif de la convention signée le 27 novembre dernier à Yaoundé est de faire des télécentres communautaires polyvalents(TCP), de véritables pôles de développement socioéconomique au niveau local.

0
473
Le Minpostel et la GIZ veulent développer les télécentres communautaires.

Le ministère des Postes et Télécommunications (Minpostel) a désormais un nouvel allié dans sa dynamique de développement des télécentres communautaires. Et ce partenaire est la GIZ, bras séculier du gouvernement allemand en matière de coopération. En effet, le 27 novembre dernier à Yaoundé, a eu lieu la cérémonie de signature de la convention de partenariat entre le chef de département du Minpostel, Minette Libom Li Likeng et Arnim Fischer, directeur des programmes de la bonne gouvernance à la GIZ. Le paraphe de cette convention constitue donc un appoint au projet dénommé « télécentre communautaire polyvalent ». Lequel projet s’inscrit dans le cadre du Programme d’Appui au Développement Communal dont l’objet est, a expliqué Minette Li Likeng, « de faire des télécentres communautaires polyvalents(TCP), de véritables pôles de développement socioéconomique au niveau local ». Pour Minette Libom Li Likeng, « la convention signée avec la GIZ est en droite ligne de l’ambition du gouvernement qui consiste à œuvrer pour le développement de l’économie numérique au Cameroun ». A travers « la réduction de la fracture numérique entre les zones urbaines et les localités rurales, et le développement socioéconomique et culturel de ces dernières ». Concrètement, ce partenariat vise entre autres à ; expérimenter les nouvelles méthodes de gestion au sein des TCP ; capitaliser toutes les activités menées dans les TCP pour une meilleure restructuration du projet ; élaborer et mettre en œuvre les initiatives et projets conjoints ; renforcer les capacités des acteurs du processus de revitalisation des télécentres et du développement du numérique dans les communes. En ce qui concerne le programme d’appui au développement communal, il va s’exécuter à travers quatre composantes, à savoir : l’amélioration des recettes propres des communes à l’aide de fichier de contribuables ; la maintenance, le contrôle et la gestion des infrastructures publiques. Dans cette perspective, la GIZ apportera, a souligné le Minpostel : un appui à quatre TCP retenus dans le cadre de la phase pilote, notamment ceux de Bibémi et de Mandama.

Par Junior Matock (Défis Actuels)

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here