Tcs : André Noël Essian libéré à la Bapès

Le maire de Sangmélima a été élargi au lendemain de son incarcération.

0
528

Coup de tonnerre au Tribunal criminel spécial (Tcs). André Noël Essian retrouve sa liberté en cette mi-journée du 27 juillet 2018. Vingt-quatre heures seulement après son incarcération. Alors que la chronique populaire en est encore à se demander ce qui est réellement reproché au maire de Sangmélima.

Une source proche du premier magistrat de la capitale du Dja et Lobo indique que « des instructions sont venues du sommet de l’Etat » pour commander la libération immédiate de celui qui venait de passer sa première nuit derrière les barreaux. Et qui sera (pour le moment) sa dernière de «prisonnier ». Le temps de découvrir les autres facettes du dossier.

André Noël Essian a été mis en détention provisoire dans les cellules du Tcs jeudi soir. Convoqué en matinée pour une énième fois dans le cadre de sa gestion des affaires de la mairie de Sangmélima, le président de la section Rdpc du Dja et Lobo 1 ne retournera plus chez lui, en raison d’une détention provisoire signée à son encontre. Il n’y passera finalement que cette nuit de baptême. Avant d’être élargi comme le fut Louis Bapès Bapès. L’ancien ministre des Enseignements secondaires de regrettée mémoire a été jeté à la prison centrale de Kondengui à la suite d’auditions sur sa gestion de son département ministériel. Mais 24h après, le ministre a été libéré à la hâte.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here