Sosucam vise une production de 130 000 tonnes de sucre

La filiale camerounaise du groupe français Somdiaa compte atteindre cet objectif à la fin de la campagne sucrière 2018/2019.

0
233
Louis Yinda, PDG Sosucam

 

La Société Sucrière du Cameroun (Sosucam), dans un communiqué signé du président directeur général, Louis Yinda, informe qu’elle compte produire 130 000 tonnes de sucre au cours de la campagne sucrière 2018/2019 dont le démarrage effectif sur ses sites de Mbandjock et de Nkoteng, dans la région du Centre, a débuté le 30 octobre 2018. Ce qui marque une note d’espoir pour cette entreprise qui a connu un déficit de production de 16 000 tonnes au cours de la précédente campagne. « Cette production s’ajoutant au stock actuel de 30 000 tonnes de sucre de la précédente campagne, Sosucam vous assure la disponibilité sans faille de tous ses produits et conditionnements sous la marque Princesse Tatie », fait savoir Louis Yinda. C’est dire que le géant agroindustriel a le stock nécessaire pour satisfaire la demande nationale estimée à 150 000 tonnes par an.

Aussi, la filiale camerounaise du groupe français Somdiaa prévoit-elle, à terme, la récolte sur 22 000 hectares de cannes à sucre sur ses deux sites et le broyage de 1,4 million de tonnes de cannes dans ses usines. Cette nouvelle campagne, indique Sosucam, va générer plus de 7 000 emplois directs ou de Petites et Moyennes Entreprises (PME) en cotraitance.

En rappel, Sosucam, détient depuis mai dernier le monopole du marché sucrier au Cameroun après l’interdiction des importations par le président de la République, Paul Biya, pour assurer la survie de la société qui croulait sous le poids de la concurrence, la contrebande et des importations massives de sucre (estimées à 40000 tonnes au premier trimestre 2018). En effet, l’industriel agroalimentaire avait menacé d’arrêter ses activités en avril si le gouvernement ne prenait pas des mesures nécessaires. Détenue à 74 % par le français Somdiaa et 26 % par l’Etat du Cameroun, l’entreprise dirigée par Louis Yinda a une capacité de production de 130 000 tonnes extensibles à 170 000 tonnes par an sur une superficie de 25 000 hectares. Et avec 1,08 million de tonnes de cannes à sucre broyées dans ses deux usines, la Sosucam produit près de 105 000 tonnes de sucre par an, dont 17 000 tonnes en morceaux. Elle vend plus de 100 000 tonnes sur le marché camerounais et approvisionne le Tchad en sucre extra-raffiné, nécessaire aux brasseurs.

Ghislaine Ngancha (Défis Actuels)

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here