Sodecoton réalise un chiffre d’affaires de 140 milliards en 2018

Cette performance jamais enregistrée depuis 2004 est consécutive à la hausse de 60 000 tonnes de coton au cours de la campagne en cours et les reformes mises en place par l’entreprise.

0
520
La stratégie du gouvernement pour redresser la filière coton

L’année 2018 a été une période de bon cru pour la Société de Développement du Coton (Sodecoton). L’entreprise agroindustrielle a réalisé un chiffre d’affaires record de 140 milliards de francs CFA au cours de la campagne 2018-2019. Il s’agit de sa meilleure performance enregistrée depuis 2004. D’après les informations collectées, au terme du Conseil d’administration du mastodonte tenu le 31 mai dernier, ce résultat est consécutif à la hausse de la production de coton de 60 000 tonnes au cours de la période sous revue. En effet, la production cotonnière a atteint 316 000 tonnes au cours de la compagne 2018/2019 contre 254 000 tonnes à la campagne précédente. Il s’agit également d’un record jamais réalisée depuis 15 ans. De sources crédibles, cet exploit de la Sodecoton est marqué par un bénéfice de 5,1 milliards de francs CFA loin des 1,2 milliard réalisé un an plutôt.

Reformes Satisfaisantes

Ces performances records de la Sodecoton s’expliquent également par les reformes engagées au sein de la société parapublique, après des pertes cumulées de plus de 35 milliards au cours des campagnes 2013/2014, 2014/2015 et 2015/2016. En réalité, le plan de relance de la Sodecoton implémenté depuis 2016 qui consistait à rénover le matériel roulant et réhabiliter les équipements de production a permis au fleuron de industrie du Septentrion d’améliorer ses résultats. L’entreprise a non seulement limiter ses pertes liées à la mouille des graines de coton mais aussi de fait tourner ses usines à 90 % contre de 51 % en 2016 et améliorer les conditions de travail de ses employés. Par ailleurs l’assainissement du circuit de commercialisation des huiles et autres tourteaux produits par l’entreprise que dirige Mohamadou Bayero Bounou, la facilitation de la délivrance des agréments et l’encouragement des meilleurs vendeurs ont aussi permis d’écouler les stocks des invendus d’huile Diamaor à la mi-2016, soit 149 000 cartons et 4 millions de litres d’huile non conditionnée. Selon des indiscrétions, ces stratégies ont augmenté les ventes de la marque d’huile végétale Diamaor de 64 %. Ce qui a favorisé la hausse du chiffre d’affaires de l’entreprise de 7 milliards de francs CFA sur le segment d’huile végétale à fin 2018. Notons que, dans le cadre du redressement de ce mastodonte, l’Etat, actionnaire majoritaire, a débloqué 15 milliards de francs sur 30 milliards attendus.

Le gouvernement avait également obtenu de la Banque Islamique de Développement (BID) une augmentation de son financement traditionnel de 13 milliards à 65,5 milliards de francs CFA. Et pour son projet de modernisation, de diversification et d’intensification de l’agriculture en zone cotonnière du pays, la Sodecoton visait une production de 260 000 tonnes au cours de cette campagne cotonnière et un chiffre d’affaires à près de 140 milliards de francs CFA. L’entreprise envisage par ailleurs d’investir dans la filière de la noix de cajou et le coton transgénique, accompagner la culture du coton. Au-delà de la production, le gouvernement ambitionne de développer le segment de la transformation de façon à se positionner la Sodecoton parmi les références en la matière en Afrique.

Défis Actuels

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here