Silence présidentiel : Le message que le peuple attendait de Kamto

Le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun s’est adressé à la Nation au terme de son ultimatum.

0
620

« Je me sens le devoir d’interpeller, de proposer, d’appeler le peuple camerounais abandonné à lui-même à s’organiser pour sa SURVIE». Ainsi, a parlé Maurice Kamto hier soir. A l’expiration de l’ultimatum de sept jours qu’il a donné à Paul Biya pour sortir de son mutisme et s’adresser à la nation camerounaise, dans le cadre de la « guerre » que mène le monde entier et le Cameroun, contre la pandémie qui décime des dizaines de milliers de personnes chaque jours à travers le monde. Ultimatum au terme duquel le président de la République ne s’est pas bougé. Et celui qui se fait appeler « président élu » du Cameroun depuis le 8 octobre 2018, lendemain de la dernière élection présidentielle, a fait le constat désolant de ce qu’aucune ligne n’a bougé : « Les sept jours ont expiré. Monsieur Biya ne s’est pas exprimé, ni ne s’est rendu visible. Quelles qu’en soient les raisons, il a ce faisant établi sa défaillance comme chef de l’Etat du Cameroun», relève-t-il. Mieux, « ensemble nous pouvons constater la DEFAILLANCE de Monsieur Paul Biya comme président de la République, à un moment où le peuple camerounais a le plus besoin d’un commandant en chef. Aucune armée ne peut gagner une guerre avec les seules effigies d’un commandant en chef que la troupe ne voit ni n’entend», enseigne l’universitaire. Alors « j’appelle le peuple camerounais à tirer toutes les conséquences de cette grave défaillance », lance-t-il. Et « la plus immédiate est son incapacité à conduire personnellement le pays dans la lutte contre le grave danger du Coronavirus, dont on assiste à une progression fulgurante et à ses premières conséquences économiques et sociales », regrette Maurice Kamto.

” SURVIE-CAMEROON-SURVIVAL INITIATIVE”

L’homme dont le discours était très attendu du côté du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), le parti au pouvoir, n’a pas manqué le rendez-vous. Le parti au pouvoir dont plusieurs hauts cadres ont répondu violemment à l’ultimatum du leader de l’opposition, dénonçant l’incapacité institutionnelle de l’opposant à « donner des injonctions à un président de la République ». Là où ses adversaires politiques redoutaient un appel à la révolution de rues, Kamto invite les Camerounais à « s’auto organiser », dans le cadre d’une initiative populaire baptisée « SURVIE-CAMEROON-SURVIVAL INITIATIVE ». Un concept visant trois objectifs majeurs : « contribuer à faire face à l’urgence sanitaire, apporter une réponse à l’impact social et économique de la pandémie, préparer la bataille de la reconstruction des communautés et de la survie de notre nation », souligne-t-il.

Dans ce plan, Maurice Kamto recommande une batterie de mesures dont le confinement de 15 jours (du 6 au 15 avril ) aux populations des régions du Centre, du Littoral et du sud-ouest, qui concentrent les 509 cas répertoriés par les pouvoirs publics, le port systématique de masques par les populations de ces régions, le dépistage populaire dans ces régions, avec comme cible prioritaire les personnes de 50 ans et plus, le dépistage systématique des voyageurs partant des régions touchées vers les sept autres régions…

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.