Santé : VIH/Sida : des examens gratuits dès 2020

Annonce faite par le ministre de la santé publique Dr. Malachie Manaouda, lors de la célébration de la 32e édition de la journée internationale de lutte contre cette maladie.

0
940

Les personnes vivant avec le VIH/Sida ont des raisons de sauter au plafond. Dès janvier 2020, la gratuité des examens liés à leur prise en charge va s’ajouter à celle de leur traitement. Annonce faite par le ministre de la Santé publique, Malachie Manaouda. C’était à l’occasion de la cérémonie de célébration de la 32e la Journée mondiale de lutte contre le Sida, à Yaoundé. « Excellente commémoration de la journée mondiale de lutte contre le Sida. Ensemble investissons dans la vie », a lâché le ministre de la Santé publique, sur son compte officiel Twitter.

Taux de prévalence en baisse

Selon Dr. Malachie Manaouda, le taux de prévalence du Sida au plan national est passée de 3,6 % en 2018 à 2,7 % cette année. Pourtant, beaucoup reste à faire malgré les bons points enregistrés grâce aux efforts consentis par le gouvernement et ses partenaires. De l’avis du ministre de la Santé publique, il est temps d’accélérer la lutte contre cette maladie. « Le gouvernement et ses partenaires ont fait des efforts, mais cela n’est pas suffisant. Nous devons nous engager davantage. Afin d’envisager d’ici 2030 une possible éradication de la pandémie. Cela nous impose de sécuriser les progrès déjà accomplis et de relever les défis qui se posent pour que le maximum de Camerounais sachent quel est leur statut sérologique ; une fois que c’est fait, qu’ils soient mis sous traitement et prennent régulièrement leurs médicaments », a fait savoir Dr. Malachie Manaouda. Parmi les multiples stratégies de prévention régulièrement mises en place par le gouvernement, en collaboration avec ses nombreux partenaires, le ministre cite la disponibilité des traitements efficaces qui ont permis d’aboutir à la mise sous traitement de 303 000 personnes. Ainsi, apprend-on, selon les statistiques de juin 2019, près de 68 % de personnes estimées porteuses du virus connaissent leur statut sérologique.

Parmi elles, environ 70 % sont sous traitement. Alors que 22 % de personnes sous traitement ont fait un examen de charge virale pour 78 % de charge virale supprimée. Le secrétaire exécutif de l’Ong panafricaine, Synergies africaines contre le Sida et les souffrances a d’ailleurs profité de cette célébration pour vanter l’activité des pairs éducateurs qui sensibilisent les jeunes pendant la campagne « Vacances sans sida » depuis 17 ans. Non sans oublier de mentionner la distribution du matériel de sensibilisation aux responsables des clubs santé de plusieurs établissements scolaires. S’appuyant sur le thème de cette édition, « les communautés font la différence », le ministre prescrit une action commune, invitant toutes les communautés à additionner leurs efforts pour gagner le combat contre le VIH au Cameroun.

Par Jean Luc Fassi

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here