Route Ebolowa-Akom 2-Kribi/Entrée Est de Douala : Les contrats de construction signés

0
1741

Les contrats commerciaux relatifs aux travaux de construction de l’axe Ebolowa-Akom II-Kribi et de l’entrée Est de la ville de Douala ont été signés le 3 décembre dernier, à Yaoundé, par le ministre des Travaux Publics, Emmanuel Nganou Djoumessi et les responsables des entreprises ICM SPA et Magil. Pour ce qui est du premier contrat, concernant l’axe routier long de près de 179 km, et servant de desserte du Port Autonome de Kribi, il a été signé entre le ministre des Travaux publics et le Directeur général de l’entreprise italienne ICM SPA. Cette signature intervient au terme de nombreuses discussions tenues sur un intervalle de plus de deux ans et qui ont porté sur les spécificités techniques de la route Ebolowa-Akom II-Kribi et le coût de construction y afférent. Cet accord matérialisé par la signature d’un contrat commercial, précède celle du contrat de marché et le démarrage des travaux sur le terrain. Le coût total des travaux est estimé à 127 milliards de francs CFA.

Pour ce qui est des travaux proprement dits, il est prévu une plateforme d’une largeur de 10 cm; la construction de deux chaussées de 3,5m de largeur chacune; deux accotements de 1,5m de largeur chacun; l’aménagement de deux trottoirs de 2m de largeur chacun. Le deuxième contrat relatif à l’exécution des travaux de la phase II de l’entrée Est de la ville de Douala, a été signé le 3 décembre 2019 entre le ministre des Travaux Publics, Emmanuel Nganou Djoumessi et le vice-président de l’entreprise canadienne Magil, Franck Mathière. Le contrat précise que les travaux de cette phase qui vont désormais s’exécuter sur la base d’un contrat Epcm, prévoient l’aménagement de 2 x 3 voies de 3,50 m, du point kilométrique 10 + 400 au point kilométrique 19 + 300; la construction de quatre giratoires; la construction des ouvrages d’art et d’assainissement dont un échangeur type Pipo au carrefour Yassa et un échangeur de type Spda à l’entrée du stade de Japoma; la construction des équipements urbains et publics; des travaux de signalisation routière; les aménagements paysagers et l’éclairage public. Le montant des travaux et du contrôle de ces derniers s’élève à 41 379 milliards de francs CFA. Il est également prévu l’aménagement des voies alternatives pour un montant de 2 172 milliards de francs CFA.

Par Junior Matock

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.