Résultats du Baccalauréat : Orange Cameroun et l’Office du Bacc accusés d’escroquerie

La Ligue des consommateurs reproche à l’opérateur français de téléphonie mobile et au centre national de gestion des examens du second cycle francophone, de vendre les résultats aux candidats.

0
416

La tâche n’a pas été difficile pour les candidats au baccalauréat de l’année en cours tout comme lors des années précédentes. En un clic ou en un message, ils pouvaient avoir les résultats officiels du baccalauréat de la session de juin 2019. Selon les messages largement diffusés dans les téléphones de ses abonnés, l’opérateur de téléphonie Orange Cameroun, indiquait que pour avoir son résultat, le candidat devait envoyer son matricule au 8070 et attendre la réponse quelques minutes plus tard. Seul problème, il fallait débourser la modique somme de 150 francs CFA, par message pour connaitre son résultat. Si tous les 138 583 candidats n’ont pas souscrit à cette offre, la plupart des candidats contactés dans les grandes villes affirment avoir utilisé cette application. La Ligue Camerounaise des Consommateurs (LCC) n’a pas caché son indignation, en critiquant cette opération qu’elle considère comme « un braquage des parents d’élèves par l’Office du Bacc et Orange Cameroun. » Le président de la Ligue Camerounaise des Consommateurs a
invité l’Office du Bacc à publier les résultats dans un site au lieu de les vendre aux candidats. Plusieurs parents d’élèves sont aussi montés au créneau pour dénoncer cette initiative. Pour eux, il s’agit d’une « escroquerie de trop de cet opérateur ». Suzane Anounga, parent d’une élève lauréate ne comprend pas. « Le message normal coûte 50 francs CFA et comment celui du résultat est trois
fois plus couteux ? » se demande-t- elle. Ghislain Anong parent d’élève au lycée d’Efoulan, ne se plaint pas à cause du montant exigé. Il s’offusque du fait que l’application était bloquée à certains moments et « malgré cela l’opérateur retirait du crédit à chaque essai, mais n’envoyait pas le résultat ». Il dit avoir tenté près d’une dizaine de fois sans suite pour avoir le résultat de son fils. A ces deux griefs, vient
s’ajouter celui du faux résultat. Capture d’écran à l’appui, Eliane, élève au lycée de Mbalmayo affirme avoir reçu un faux résultat de cette application. « J’ai envoyé le message jeudi et on m’a répondu que mon résultat était négatif, mais vendredi quand on a affiché les listes au lycée, une camarade m’a appelé et m’a dit qu’elle a vu mon nom. Je me suis déplacée et moi-même j’ai confirmé que j’ai réussi », raconte-t-elle pleine d’émotions.
Sur la toile, plusieurs internautes ont aussi condamné cette opération. Certains soupçonnent une entente tacite entre Orange, l’Office du Bac et le ministère des Enseignements secondaires. David Amouzong estime que « cette opération peut produire près de 50 millions pour les deux examens gérés par l’Office du Bacc ». Il propose qu’à l’avenir, les frais exigibles pour cette opération soient revus à la baisse et qu’ils soient payés lors du dépôt des dossiers. « Chaque candidat peut donner deux numéros lors du dépôt des dossiers et lorsque les résultats sont disponibles, les operateurs les envoient directement par ces numéros », explique-t-il.

Par Joseph Essama, Défis Actuels N° 405 du 25 juillet 2019

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here