Rentrée scolaire : le désarroi des élèves anglophones

Alors que les résultats du GCE Ordinary level et du GCE Advanced level ont été rendus publics vendredi, plusieurs élèves sont encore indécis quant à la nouvelle rentrée.

0
366
Presbyterian high school Kumba.jpg

Les élèves du sous-système anglophone ont dit adieu au suspens vendredi dernier. A quelques 4 jours de la rentrée scolaire du premier trimestre, ils attendaient encore les résultats des examens officiels GCE Ordinary level et GCE Advanced level. Selon un communiqué du ministère des Enseignements secondaires, ces résultats sont disponibles sur la plateforme numérique de ce département ministériel depuis vendredi dernier. En général, les autorités chargées de l’organisation de ces examens se disent fiers du bon déroulement du processus et surtout de l’amélioration des résultats et du nombre de candidats par rapport à l’année précédente. Même si les résultats des examens du GCE Ordinary level et GCE Advanced level sont déjà disponibles, il reste que le retard avec lequel ils ont été publiés risque d’être lourd de conséquence pour certains élèves et parents du sous-système anglophone. C’est à la rentrée que certains parents dont les enfants n’ont pas décroché le GCE Advanced level et qui ont été renvoyés pour échec, vont se lancer à la recherche d’un établissement. D’autres parents qui ont été affectés d’une ville à une autre et qui attendaient les résultats de leurs enfants vont se retrouver dans la même galère. Au regard de la limitation du nombre d’élèves par classes, imposée par la pandémie du Covid-19. Plusieurs parents pourront voir leurs enfants passer encore des semaines à la maison faute de leur avoir trouvé un établissement.

Dans les régions anglophones du pays où certains leaders séparatistes semblent avoir retrouvé la raison, en appelant au retour à l’école, ce retard pourra causer plus d’impacts. Les classes du Upper Sixth et du Lower sixth seront évidemment vides, tout au moins pendant la première semaine. Et l’on doit craindre, selon certains avis que cette situation ne décourage pas les plus jeunes, qui ont passé près de 4 ans sans aller à l’école et qui seraient plutôt galvanisés de voir leurs aînés les accompagner pendant les premiers jours de classe.

Raisons du retard

De façon naturelle, le retard de la publication des résultats est dû la pandémie du Covid-19 qui frappe la planète depuis près d’un an. C’est d’ailleurs par le même argument que se défendent les autorités en charge de l’Enseignement, qui soutiennent que la pandémie du Covid-19 a obligé le ministère des Enseignements secondaires à chambouler son calendrier. Selon une source au Minesec, « les effets pervers du Covid-19 ont voulu que les programmes scolaires s’étendent seulement jusqu’au deuxième trimestre, et surtout que les examens officiels se déroulent avec un retard d’au moins de 2 mois ». Dans le cas du GCE Ordinary and Advenced level, la chargée de communication au ministère des Enseignements secondaires, madame Brigitte Ambissah Assah a fait savoir que ces examens se sont déroulés du 06 au 25 août 2020. Après la série des épreuves écrites, il fallait acheminer toutes les copies à Buea et à Limbe où se trouvent les deux secrétariats des examens du GCE pour compilation. Et ce n’est que le 09 septembre que les corrections ont effectivement débuté, note un enseignant qui a pris part aux corrections. Pour cette phase, il fallait attendre entre 10 et 15 jours pour terminer les corrections, car « il ne fallait pas se précipiter pour éviter des erreurs dans la correction et donner de mauvais résultats », souligne la responsable de la cellule de Communication du Minesec, qui félicite les enseignants « qui se sont battus pour produire les résultats dans les délais très courts ».

Par Joseph Essama

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.