René Sadi : Résorber les effets nocifs des réseaux sociaux

0
473
Le dauphin se frotte à nouveau au terrain

Il a très souvent été cité parmi les dauphins. Il est aussi, dit-on, de ceux sur qui le président de la République peut toujours compter. Les prises de parole de ce diplomate de carrière se caractérisent par son éloquence, sa maîtrise de l’art oratoire et son bilinguisme. Des atouts nécessaires à la conduite du ministère de la Communication. Département dans lequel le verbe et la verve doivent servir à porter la parole gouvernementale. Avec doigté, flegme, pondération et fermeté. Surtout dans un contexte marqué par la dissémination sur les réseaux sociaux des informations erronées qui ont quelques fois mis à mal l’image du gouvernement et du pays. René Emmanuel Sadi a sans doute le profil et les outils à sa disposition pour résorber les fake news. L’un de ces instruments est l’Agence Virtuelle d’Information du Cameroun. Il va devoir veiller à sa mise sur pied effective, à l’effet de contrecarrer les actions des cybercriminels. En mettant à temps réel, à la disposition du public, des informations sur les actes posés par l’Etat.

René Emmanuel Sadi bénéficie d’une vaste et longue expérience. Son curriculum vitae indique qu’il a occupé un poste de souveraineté, à savoir le ministère de l’Administration Territoriale, après avoir été ministre chargé de mission à la présidence de la République entre 2009 et 2011, mais également du 2 mars 2018 au 4 janvier 2018. Il a aussi occupé le poste de secrétaire général du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (Rdpc) dès avril 2007. Bien avant, il a été, de 2004 à 2009, Secrétaire Général Adjoint à la Présidence de la République.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here