Régulation : L’Etat lance le recouvrement de la redevance postale

L’opération pilotée par les services du ministère des Postes et télécommunications concerne notamment, le paiement des droits d’entrée des opérateurs privés de la messagerie postale.

0
1032

Fini la récréation. Les opérateurs privés de la messagerie vont devoir payer tout ce qu’ils doivent à l’Etat. Parole du ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel) qui vient de lancer une opération de recouvrement des redevances postales auprès de tous ces opérateurs du secteur postal qui jusqu’ici, continuent de mener leurs activités dans le non respect des règles en vigueur. « Le lancement officiel de l’opération de recouvrement des créances de la redevance postale rentre dans le cadre de la régulation du secteur postal et consacre l’engagement de l’Etat à en faire un outil majeur d’inclusion financière, numérique, au service de l’émergence du Cameroun », explique la ministre Minette Libom Li Likeng.

Depuis la libéralisation du secteur postal renseigne un cadre du ministère des Postes et Télécommunications, la taille du marché s’agrandit chaque jour avec l’entrée de nouveaux
opérateurs privés dont les activités se développent en marge de la légalité. Avec pour conséquence : « le non paiement des droits d’exploitation du réseau postal à l’Etat, conformément à la réglementation en vigueur et l’instauration d’une concurrence déloyale ». Or, les statistiques publiées par la Direction de la Régulation et du Contrôle des Activités Postales font état de plus de 230 opérateurs privés postaux recensés et qui exercent dans l’illégalité car ne disposant d’aucune autorisation d’installation et d’exploitation du réseau postal. « Au regard des conséquences de la situation de non respect de la réglementation qui règne dans le secteur, il était temps que l’Etat prenne ses responsabilités et amène tous les opérateurs qui évoluent en marge de la réglementation à se mettre en règle en déposant un dossier conforme et en payant les droits requis pour l’exercice de leur activité », prévient Minette Libom Li Likeng.

Ainsi donc, cette opération dont l’objectif principal vise à recouvrer les créances de la redevance postale a entre autres missions de : déterminer la situation administrative de chaque opérateur ; déterminer la situation financière et comptable de chaque opérateur dans le cadre du paiement des droits d’entrée ; régulariser la situation des opérateurs en vue de finaliser leurs dossiers d’autorisation ; sensibiliser les opérateurs à payer les créances, etc. La première phase de cette opération concerne les régions du Centre, du Sud et de l’Est. La suite de l’opération se déroulera dans les autres régions au cours des prochaines semaines. A tous les opérateurs non encore en règle, un délai de 60 jours leur est accordé par le Minpostel, pour se conformer aux prescriptions réglementaires.

Alice Cabrinelle Kakmeni (Stagiaire)
Source : Défis actuels

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here