Le chômage n’aura pas duré longtemps pour lui. Philemon Yang a été nommé ce 17 avril Grand chancelier des ordres nationaux. L’ex Premier ministre remplace à ce poste Peter Mafany Musonge, un de ses prédécesseurs. Après dix-huit mois de repos. L’ancien haut-commissaire du Cameroun au Canada a quitté l’Immeuble Etoile le 4 janvier 2019, après 11 années comme Premier ministre chef du gouvernement. Depuis hier, le natif de Jiketem-Oku dans le Bui libère Mafany Musonge d’un poste qu’il cumule avec ses fonctions de président de la commission du bilinguisme et du multiculturalisme. Après avoir démissionné du Sénat pour incompatibilité de fonctions, Peter Mafany Musonge a conservé les deux autres postes. Jusqu’à ce 17 avril 2020. Après avoir ouvert les travaux de la Grande chancellerie lundi dernier, en vue de l’étude des dossiers de décorations au titre du 20 mai prochain, Peter Mafany Musonge cède la place à un de ses successeurs à la primature pour la suite.

Magistrat devenu politique

Âgé de 73 ans, Yang Philemon effectue ainsi un grand retour aux affaires, pour poursuivre une carrière très longue. Magistrat de formation, l’homme a très vite été happé par la politique. Nommé vice-ministre de l’Administration territoriale dans le premier gouvernement du Premier ministre Paul Biya le 30 juin 1975, l’homme occupera un poste plein en 1978 en tant que ministre de l’élevage et des industries animales, avant d’être muté en novembre 1979 aux Mines. Après une année de sabbat, l’homme entamera un long séjour diplomatique comme Haut-commissaire du Cameroun au Canada. Vingt années après, il est rappelé au pays par Paul Biya pour être secrétaire général adjoint de la Présidence de la République. C’est de là qu’il atterri à l’Immeuble Etoile comme Premier ministre le 30 juin 2009.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.