Programme économique et financier: les dessous de la troisième mission du FMI

La délégation conduite par Corinne Delechat, en séjour au Cameroun depuis le 5 novembre dernier, va faire le point sur l’évolution récente et les perspectives de l’économie camerounaise.

0
982
Les dessous de la troisième mission du FMI.

Corinne Delechat, chef de la mission du Fonds Monétaire International (FMI) n’a laissé planer aucun doute sur l’objet de la troisième revue qu’elle conduit au Cameroun depuis le 05 novembre dernier. Dans le cadre du Programme Economique et Financier (PEF), soutenu par la Facilité Elargi de Crédit. « Les objectifs de la mission consistent à examiner les performances du Cameroun en rapport avec la mise en œuvre du Programme Economique et Financier. On a des objectifs qui étaient fixés pour fin juin, il est donc question de nous assurer qu’on arrivera à les tenir en fin d’année. Par ailleurs, nous devons veiller à ce qu’il y ait un cadre macroéconomique cohérent pour le moyen terme ». Concrètement, les points qui feront l’objet d’un examen minutieux sont notamment : « tout ce qui concerne la préparation et l’exécution du budget, les réformes qui vont permettre d’améliorer l’assiette des recettes non pétrolières, surtout pour avoir un élargissement de la base des ressources, une meilleure qualité de la dépense, l’accès des entreprises aux crédits et l’amélioration du climat des affaires », a affirmé Corinne Delechat. In fine, le but de cet exercice, à souligné Corinne Delechat, au sortir de l’audience à elle accordée par le ministre des Finances(Minfi), Louis Paul Motaze, est que « cette troisième revue permettra un décaissement d’environ 60 milliards de francs CFA d’ici la fin de l’année ». Et de l’avis de la chef de mission du FMI, les quelques indicateurs qui lui ont été présentés par le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey, sont plutôt de bon augure : « on constate à date un bon effort, avec une reconstitution des réserves de changes qui ont conduit à une consolidation budgétaire et des améliorations au niveau des taux d’endettement. Autre chose, nous notons que l’exécution du budget 2018 se déroule comme prévu ». En ce qui concerne les enjeux des missions du FMI, Corinne Delechat a fait savoir que : « c’est de continuer le partenariat entre le FMI, la Banque Mondiale, la Banque Africaine de Développement, etc. On a un dialogue sur la base du programme de réforme du gouvernement qui a été mis en place de façon courageuse après le sommet des chefs d’Etat de Yaoundé en 2016. Nous accompagnons le gouvernement dans le cadre de la mise en œuvre de ce programme de réforme. Le succès de l’exercice détermine le succès de ce programme au niveau de la sous-région ». Notons que c’est en juin 2017 que le Cameroun, fort de la baisse drastique des cours des matières premières entamée depuis 2014, a conclu un PEF avec le FMI. Outre le Cameroun, c’est l’ensemble des pays de la sous-région qui sont concernés. Les missions du FMI a donc pour finalité, de restaurer les équilibres macroéconomiques de la sous-région.

Par Junior Matock (Défis Actuels)

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here