Procès : Des journaux et journalistes attendus au tribunal ce mardi matin

La première audience de l’affaire de financement du terrorisme a lieu ce mardi.

0
628
Ernest Obama traqué par le fils d'Ayah Paul

Ayah Ayah Abine sera au tribunal de Grande instance du Mfoundi ce mardi matin. Le promoteur de la fondation Ayah attend ses adversaires dans l’affaire de trafic d’armes par sa fonction pour le compte des sécessionnistes des régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. Il devrait être opposé aux journalistes Ernest Obama et Franklin Njume, ainsi qu’au journal l’Anecdote et à la chaîne de télévision Vision 4; et à Success Nkongho’o, un des anciens collaborateurs de sa fondation. Pour diffamation, dénonciations calomnieuses,…

Le fils d’Ayah Paul a attaqué en justice ces personnes qui ont accusé la fondation qu’il a créée et qu’il dirige, d’être de mèche avec les séparatistes de la crise dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. Dans un contexte de crise de confiance entre l’ancien avocat général à la Cour suprême du Cameroun, Succès Nkongho’o qui avait collaboré avec la fondation Ayah, avait déclaré que cette fondation qui œuvre pour l’humanitaire pour les victimes de la crise dite anglophone, collecte des fonds et achète des armes pour le compte des sécessionnistes. Des informations relayées par le journaliste Ernest Obama en service au groupe L’anecdote, et Frankline Njume.

Le promoteur de la fondation éponyme tient à laver l’image de son « entreprise ». Après la disparition de la première plainte qu’il avait déposée en février dernier contre les mêmes personnes, Ayah Ayah Abine a décidé de procéder par voie de citation directe. L’audience est donc programmée pour ce mardi matin.

Entre temps, le plaignant est passé deux fois devant des enquêteurs de la police et de la gendarmerie. D’abord convoqué en février dernier au Secrétariat d’Etat à la défense (SED), Ayah Ayah Abine a été auditionné la semaine dernière par des enquêteurs de la Police judiciaire. Sur instructions du Secrétaire général de la présidence de la République (Sgpr). L’homme redoute des tentatives de musellement, mais promet d’aller au bout de son action judiciaire.

Sur le même sujet:

Le fils d’Ayah Paul attendu à la Police judiciaire

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.